Société

La fraude alimentaire...pas facile à détecter

Publié par 13 décembre 2021
Image1
La fraude alimentaire...pas facile à détecter
00:00
00:00

De l’huile de maïs dans de l’huile d’olive extra vierge, du thon périmé injecté au colorant, de la sciure de bois dans du parmesan à 100%. Le Canada possède des lois des plus strictes en alimentation au monde. Pourtant, des denrées alimentaires fraudées se retrouvent bien souvent sur les tablettes des épiceries, échappant à la vigilance des instances réglementaires.

Stéphanie Côté, diplômée en nutrition à l’Université Laval, ainsi que Gabrielle Vatin, doctorante à l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) à l’Université Laval, font la lumière sur le problème.

Crédit photo: Britanie Sullivan

Pourrait vous intéresser

PRIMEUR: le nouvel EP "Tout est parfait: acte un", de Thaïs
Le marché immobilier locatif, un milieu discriminatoire ?
Communauto en tête de piste
Une réalisatrice qui n'a pas peur des mots...
La Maison Ronde, le café autochtone qui réchauffe le centre-ville
Des artistes inspirant.e.s sur le Black Carpet
Et pour toi, ça signifie quoi d’être une femme en 2022?
La violence comme vecteur d'itinérance chez les femmes
É DITO 14 février
Amour
Et si l’amour se multipliait…
Quelques valises et un Tombak
Prévenir les féminicides par l'éducation
Les femmes encore sous-représentées dans le cinéma québécois
Emilie et Kallu
UQAM
Assister à ses cours avec son chien d'assistance... pas facile à l'UQAM
L'engouement pour le SLAM