Société

Engager ses bénévoles pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre

Publié par 30 novembre 2021
Photo gr CABM
Engager ses bénévoles pour contrer la pénurie
00:00
00:00

La pénurie d'employés est bien connue et prend forme dans presque tous les secteurs d’emplois. Or, étonnamment, cette baisse de main-d'oeuvre ne se fait pas ressentir dans le bénévolat.

En rencontrant différentes intervenantes du milieu communautaire, force est de constater que c'est plutôt le contraire. La directrice générale du Réseau Action bénévole (RABQ), un organisme qui chapeaute plus de 7000 organismes regroupant plus de 1,6M de bénévoles à travers le Québec, Marilyne Fournier, nous confirme que le bénévolat se porte très bien.

Au Centre Action bénévole de Montréal (CABM), Ève-Isabelle Chevrier a trouvé une solution pour contrer le manque d'employés; elle recrute son personnel à même les bénévoles qui y œuvrent généreusement.

Photo: Félix Juan Gabriel Malo

Pourrait vous intéresser

PRIMEUR: le nouvel EP "Tout est parfait: acte un", de Thaïs
Le marché immobilier locatif, un milieu discriminatoire ?
Communauto en tête de piste
Une réalisatrice qui n'a pas peur des mots...
La Maison Ronde, le café autochtone qui réchauffe le centre-ville
Des artistes inspirant.e.s sur le Black Carpet
Et pour toi, ça signifie quoi d’être une femme en 2022?
La violence comme vecteur d'itinérance chez les femmes
É DITO 14 février
Amour
Et si l’amour se multipliait…
Quelques valises et un Tombak
Prévenir les féminicides par l'éducation
Les femmes encore sous-représentées dans le cinéma québécois
Emilie et Kallu
UQAM
Assister à ses cours avec son chien d'assistance... pas facile à l'UQAM
La fraude alimentaire...pas facile à détecter
L'engouement pour le SLAM