Les échappées de Mitimacha

Quatre auteur.e.s, quatre univers, un collectif. Chaque mois, Mitimacha vous présente quatre de leurs textes inédits (courtes nouvelles, poésie, théâtre…) échappés de leurs territoires imaginaires. Mitimacha est un monde à quatre têtes, né au printemps 2020, de l’empêchement de vivre. Nous devions nous éloigner, nous avons décidé de nous rapprocher. Lire nos élans, partager nos vertiges, durant ces semaines suspendues, nos rencontres d’écriture ont porté notre souffle de vie. A tel point que nous avons eu l’envie folle d’étendre nos mots à nos voix : enregistrer nos écrits et vous les livrer tels quels, simples et vivants. Avec: Mickaël Carlier  Mickaël est un grand homme. Souple malgré tout, il passe de la photo à l’écriture en un simple mouvement d’index. Tiffany Clovin Au gré de ses nombreux déménagements qui l’ont transportée un peu partout, Tiffany s’est créé un monde dans sa tête. De cette matière inépuisable, elle invente et raconte des histoires. Marie Corseri  Marie bouge depuis toujours, joue depuis longtemps et écrit depuis qu’elle a goûté au sirop d´érable. Chaque jour de sa vie elle tente de faire coexister les trois ...hum c’est trop bon le sirop d’érable. Sacha Ghadiri  Passionné d’écriture et de théâtre, Sacha crée depuis sa plus tendre enfance avec des mots, des corps et des piments.

Quatre auteur.e.s, quatre univers, un collectif. Chaque mois, Mitimacha vous présente quatre de leurs textes inédits (courtes nouvelles, poésie, théâtre…) échappés de leurs territoires imaginaires. Mitimacha est un monde à quatre têtes, né au printemps 2020, de l’empêchement de vivre. Nous devions nous éloigner, nous avons décidé de nous rapprocher. Lire nos élans, partager nos vertiges, durant ces semaines suspendues, nos rencontres d’écriture ont porté notre souffle de vie. A tel point que nous avons eu l’envie folle d’étendre nos mots à nos voix : enregistrer nos écrits et vous les livrer tels quels, simples et vivants. Avec: Mickaël Carlier  Mickaël est un grand homme. Souple malgré tout, il passe de la photo à l’écriture en un simple mouvement d’index. Tiffany Clovin Au gré de ses nombreux déménagements qui l’ont transportée un peu partout, Tiffany s’est créé un monde dans sa tête. De cette matière inépuisable, elle invente et raconte des histoires. Marie Corseri  Marie bouge depuis toujours, joue depuis longtemps et écrit depuis qu’elle a goûté au sirop d´érable. Chaque jour de sa vie elle tente de faire coexister les trois ...hum c’est trop bon le sirop d’érable. Sacha Ghadiri  Passionné d’écriture et de théâtre, Sacha crée depuis sa plus tendre enfance avec des mots, des corps et des piments.

Tous les épisodes

Les échappées de Mitimacha 27 mars
Émission du 27 mars 2021
Dans cet épisode, Mickaël explore ces moments de notre vie où l'on doit mourir un peu pour mieux renaître; Tiffany nous emmène dans un rêve, ou dans un escalier, ou peut-être dans un souvenir, ou peut-être un peu de tout ça… Marie nous parle de l'Univers : de son accouchement et de sa passion pour le tennis…et Sacha se laisse glisser vers le large…
11 min
Les échappées de Mitimacha 27 février
Émission du 27 février 2021
Dans cet épisode, Marie nous décrit Médusa, une femme dont la noirceur laisse parfois place à la lumière; Sacha nous parle des amours blessées et de ces soirs où l'on dit non; Tiffany nous raconte sa guerrière au fond de l'océan, ses mouvements lents et ses rêves flottants; et Mickaël nous plonge dans cette très étrange et décalée "Anatomie alimentaire".
30 min
Les échappées de Mitimacha 30 janvier
Émission du 30 janvier 2021
Ce troisième épisode des Échappées de Mitimacha vous emmène dans ces moments où le désir pourrait tout faire basculer avec Tiffany; Sacha vous invite à porter attention à ce qui un jour, nous manquera; Mickaël nous fait traverser une de ces nuits dans laquelle l’obscurité aboutit à la lumière; et Marie nous raconte un couple heureux, un coupe amoureux, un couple parfait… vraiment ??
14 min
Les échappées de Mitimacha 26 décembre
Émission du 26 décembre 2020
Dans ce second épisode, Marie tente de faire le vide (ou le plein), Mickaël nous raconte l'histoire d'un homme empli de tempêtes et de vents, Sacha évoque ces choses que l'on ne dit pas, et Tiffany nous présente cette rencontre qui pourrait ressembler à une comédie romantique. 
20 min
Les échappées de Mitimacha 28 novembre
Émission du 28 novembre 2020
Dans ce premier épisode des Échappées de Mitimacha, Mickaël se maintient sur un étrange fil sous ses pieds, Marie part cracher sur les arcs-en-ciel, Sacha écrit d'une plume trempée de vide, Tiffany voit la peau de son crâne se transformer en dumpling.
25 min

Vous aimerez aussi

Nouveau v1728
Miller m'a dit Miller m’a dit, de Jofre Scanani. Avec : François Lacroix-Lafrenière, Alexis Martin, Virginie Ouellet, Michelle Parent, Emanuel Robichaud. Mise en lecture et didascalies : Jean-François Côté (Professeur, Département de sociologie, UQAM)         Mot du metteur en scène (ou metteur en lecture) : Cette lecture radiophonique de la pièce Miller m’a dit, de Jofre Scanani, s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par le CRSH, « Transculturation des Amériques : théâtre et droit ». Elle s’inscrit aussi bien entendu dans le cadre de la commémoration des Événements d’Octobre 1970 de l’automne 2020, et met à contribution un contexte où l’UQAM à l’époque a été touchée de très près par ces événements (certains professeurs et étudiants ont entre autres été touchés directement soit par des arrestations, soit par une participation directe à certaines actions du FLQ). Dans la pièce Miller m’ a dit, Jofre Scanani déplace de manière allégorique le sens de ces événements en interrogeant certaines des structures symboliques mises en œuvre dans ce contexte, en interrogeant entre autres la situation de la victime (dans la pièce : le Ministre Saint-Jean), ainsi que l’intrigue « de famille » qui s’est jouée à ce moment-là au Québec, tout en pointant vers des horizons qui touchent aux événements d’Octobre (comme le contexte culturel plus large – avec le Festival Western de Saint-Tite, qui en était alors à ses toutes premières éditions – et le contexte religieux, dont peinait toujours à se sortir le Québec des années 1960), sans pour autant qu’ils soient invoqués lorsque l’on fait retour aujourd’hui sur ces événements. La pièce propose une traversée déjantée de cet épisode tragique de l’histoire du Québec, en puisant aux formes du théâtre d’Arthur Miller, ainsi qu’au projet cinématographique du film The Misfits, dans lequel jouait son épouse d’alors, Marylin Monroe, pour laquelle il avait écrit le scénario. La pièce plonge dans tout cet univers de références diverses, tout en en tirant l’état d’esprit mélangé qui était alors à l’œuvre. Un grand merci, du fond du cœur, aux interprètes, Alexis, Emanuel, François, Michelle et Virginie, qui ont généreusement accepté d’embarquer dans ce projet, malgré les circonstances pandémiques difficiles de sa réalisation! - Jean-François Côté   Mot de l’auteur : « We need food, sex, and an image. The rest is commentary on these. » - Arthur Miller. Ce qui m’a toujours intrigué dans Octobre 70, c’est le fait que la seule victime qui y ait trouvé la mort était un représentant des Canadiens-Français. Je crois qu’on n’a pas réfléchi assez sur cet aspect des choses, avec toutes ses implications, dans ce moment politique crucial qui voyait l’avènement de la nouvelle identité québécoise. - Jofre Scanani.