Dans les airs

Dans les airs, c'est le magazine culturel de CHOQ.ca, pour voir et entendre la culture autrement. On va vous amener un peu partout pour vous faire voir la métropole d'un œil différent.

Dans les airs, c'est le magazine culturel de CHOQ.ca, pour voir et entendre la culture autrement. On va vous amener un peu partout pour vous faire voir la métropole d'un œil différent.

Tous les épisodes

Dans les airs 23 mai
Capsule estivale -Bleu Neon + Scriptarium 2022
Aujourd'hui avec Juliette on vous parle de Bleu Neon de Kim-Sanh Châu présenté au MAI du 28 au 30 avril 2022, liant danse et rap vietnamien et du Scriptarium 2022, incubateur d'écriture le projet permet à des adolescents d'écrire des textes de théâtre sur le thème de la justice avec un.e grande juge. Cette année, c'est Louise Arbour, juriste acharnée et spécialiste des questions internationales, reconnue pour avoir été Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, qui a entraîné les jeunes. Les textes mettent en scène la justice dans un univers drôle et profond à la fois.   L'enregistrement a été réalisé dans une chambre, pas le meilleur pour la sonorisation, mais ça fait aussi partie de notre démarche estivale.   Bonne écoute.
45 min
Dans les airs 20 mai
Capsule estivale - Entrevue avec Hugo Fréjabis
Aujourd'hui Margot discute avec Hugo Fréjabis, auteur et metteur en scène, diplômé de l'École Nationale de Théâtre du Québec, rencontré au Festival Jamais Lu.   Dans cette échange, on aborde son parcours dans le monde théâtral, son envie d'écrire et son processus de création. On parle également de démocratisation de l'art et de la création de Rassemblement Diomède qui vise à créer des propositions artistiques dans l'espace public. Comme Hugo le dit, l'important pour elleux, lors de la création de Rassemblement Diomède en tant de pandémie, était de pouvoir jouer et non pas tant de continuer à voir du théâtre.   Le jeu est devenu politique, se mêlant au je, celui de l'individualité qui évolue pourtant dans un commun.    L'enregistrement a été dans la cuisine d'une maison comme le veut le format nomade de nos capsules estivales. Il se peut que le bruit du frigo puisse gêner l'écoute.   Nous avons eu un très bel échange et je vous conseille vivement d'écouter qui se cache derrière la plume d'Hugo.    Belle écoute.
70 min
Dans les airs 12 mai
Capsule estivale - Le film ethnographique à l'honneur
Le Festival international du film ethnographique du Québec (FIFEQ) revient en force avec 4 jours de projections entièrement gratuites, du 11 au 15 mai.    Du cinéma ethnographique c’est quoi? Non ce n’est pas en lien avec du documentaire sur les fonds marins. La réponse est dans notre capsule estivale sur CHOQ.ca, et l’entrevue te fera du bien c’est certain.    PS: On accuse à 100% le vent et on s'excuse. Dans l'énervement de l'arrivée du beau temps, Laurence s’est rendue à l’entrevue avec Danielle Kouhio Depri au Marché Jean-Talon sans le petit coupe-vent de son micro…oups.  
60 min
Dans les airs 07 mai
Capsule estivale - Les Érotisseries
Essai érotique et consensuel, tissage entre fantasmes et expériencse personelles, confort et inconfort, les conceptrices et interprètes Éliane Bonin etMarie-Christine Simoneau nous expliques leur vision des Érotisseries.  En relation avec un public qui choisit un rôle de voyeur ou un rôle plus participatif (c'est-à-dire mouillé), les cirquaciennes fluctuent entre jouissance et tabou. Le circle est présenté au théatre Espace Libre du 3 au 21 mai. 
60 min
Dans les airs 06 mai
Capsule estivale avec l'autrice Marilou Leblanc
En mode « ears dropping » dans un café de Rosemont Petite-Patrie; écoutez l’entrevue avec Marilou Leblanc, dont le texte L’appel du lac est présenté au festival Jamais Lu. Le Jamais Lu c’est 10 jours de festivités où plus d’une vingtaine de textes théâtraux inédits sont présentés au Théâtre aux écuries.
60 min

Vous aimerez aussi

Nouveau v1728
Miller m'a dit Miller m’a dit, de Jofre Scanani. Avec : François Lacroix-Lafrenière, Alexis Martin, Virginie Ouellet, Michelle Parent, Emanuel Robichaud. Mise en lecture et didascalies : Jean-François Côté (Professeur, Département de sociologie, UQAM)         Mot du metteur en scène (ou metteur en lecture) : Cette lecture radiophonique de la pièce Miller m’a dit, de Jofre Scanani, s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par le CRSH, « Transculturation des Amériques : théâtre et droit ». Elle s’inscrit aussi bien entendu dans le cadre de la commémoration des Événements d’Octobre 1970 de l’automne 2020, et met à contribution un contexte où l’UQAM à l’époque a été touchée de très près par ces événements (certains professeurs et étudiants ont entre autres été touchés directement soit par des arrestations, soit par une participation directe à certaines actions du FLQ). Dans la pièce Miller m’ a dit, Jofre Scanani déplace de manière allégorique le sens de ces événements en interrogeant certaines des structures symboliques mises en œuvre dans ce contexte, en interrogeant entre autres la situation de la victime (dans la pièce : le Ministre Saint-Jean), ainsi que l’intrigue « de famille » qui s’est jouée à ce moment-là au Québec, tout en pointant vers des horizons qui touchent aux événements d’Octobre (comme le contexte culturel plus large – avec le Festival Western de Saint-Tite, qui en était alors à ses toutes premières éditions – et le contexte religieux, dont peinait toujours à se sortir le Québec des années 1960), sans pour autant qu’ils soient invoqués lorsque l’on fait retour aujourd’hui sur ces événements. La pièce propose une traversée déjantée de cet épisode tragique de l’histoire du Québec, en puisant aux formes du théâtre d’Arthur Miller, ainsi qu’au projet cinématographique du film The Misfits, dans lequel jouait son épouse d’alors, Marylin Monroe, pour laquelle il avait écrit le scénario. La pièce plonge dans tout cet univers de références diverses, tout en en tirant l’état d’esprit mélangé qui était alors à l’œuvre. Un grand merci, du fond du cœur, aux interprètes, Alexis, Emanuel, François, Michelle et Virginie, qui ont généreusement accepté d’embarquer dans ce projet, malgré les circonstances pandémiques difficiles de sa réalisation! - Jean-François Côté   Mot de l’auteur : « We need food, sex, and an image. The rest is commentary on these. » - Arthur Miller. Ce qui m’a toujours intrigué dans Octobre 70, c’est le fait que la seule victime qui y ait trouvé la mort était un représentant des Canadiens-Français. Je crois qu’on n’a pas réfléchi assez sur cet aspect des choses, avec toutes ses implications, dans ce moment politique crucial qui voyait l’avènement de la nouvelle identité québécoise. - Jofre Scanani.