Tout le monde en jazz

Tout le monde en Jazz, c'est un podcast documentaire sur l'histoire d'un genre qui a marquée la musique du dernier siècle: Le Jazz. On y traite avec humour et surtout en vulgarisant, le parcours des musiciens qui ont influencé l'histoire de la musique moderne.

Tout le monde en Jazz, c'est un podcast documentaire sur l'histoire d'un genre qui a marquée la musique du dernier siècle: Le Jazz. On y traite avec humour et surtout en vulgarisant, le parcours des musiciens qui ont influencé l'histoire de la musique moderne.

Tous les épisodes

Tout le monde en jazz 03 mai
Episode 6 : Les Triomphes du Tri-clarinettiste
Est-ce que la musique est arbitraire?  Dans un monde artistique comme la musique, il n’est pas rare de voir des artistes suivre le chemin d’un nouveau courant artistique plus actuel. Malheureusement pour certains, ils sont souvent attendu par un public très critique. C'est un fait arbitraire qui existait deja à l'époque du dixieland, et c'est un des multiples facteurs arbitraires dépassés par Wilbur Sweatman, une icone des spectacles Vaudeville qui a pavé le chemin entre le Ragtime et les débiuts du Jazz, si bien qu'on débat aujourd'hui encore sur ses enregistrements de 1917 qui, selon certains, seraient les premiers réels enregistrements de Jazz.  Un pionié classé second que l'histoire a oublié. Pour découvrir la playlist de l'épisode : https://open.spotify.com/playlist/04YJzkXrVpGKUX9eUsJsp3?si=6d7fdad265ec4197 Pour me suivre : https://linktr.ee/xt1mb
30 min
Tout le monde en jazz 05 avril
Episode 05 - Tout le monde en Blues, Part. 1 : Le Son du Mississippi
Est-ce que l’histoire a un point de départ? Si on se pause la question à l’échelle de l’humanité, c’est pas une question simple. L’époque dans laquelle on vit n’a d’un premier coup d’oeil rien à voir avec celle ou ont vécu les musiciens du dixieland, ou même celles de l’empire romain, ou celles des premières dynasties pharaoniques en égypte. Toutes ces périodes semblent complètement différentes mais ont pourtant une chose bien importante en commun, l’usage des écrits pour laisser des traces parfois victorieuses, parfois tragiques et très souvent violentes des différents peuples à avoir mené le monde. C’est ce qu’on appelle l’histoire. Et puis pour l'histoire du jazz, c'est un peu la même chose. Ses branches se joignent au même tronc qui prend racine dans la foret vaste de la musique blues.  Aujourd'hui c'est un autre chapitre qui s'ouvre au fin fond du Delta du Mississippi, la région la plus sudiste en amérique et oui dans le mauvais sens du terme, la terre d'origine du Delta Blues. Mais surtout, on découvre l'auteur des chansons qui ont en quelque sorte standardisé le blues moderne, qui seront reprises par la majorité des géants du Jazz, le Père du Blues: W.C. Handy.   Pour suivre mes autres projets : https://linktr.ee/xt1mb
30 min
Tout le monde en jazz 01 mars
Episode 04 - Le Cas LaRocca, Pt.1 : le Stein's Dixie Jass Band
Est-ce que l'histoire a la mémoire courte? Si elle est souvent écrite par les vainqueurs, elle peut avoir la mémoire bien plus courte qu'on le croit, et cette notion s'applique bien sur à l'histoire des spères culturelles, dont la musique fait évidemment partie.  Des icones du jazz qui produisirent son premier enregistrement, aux icones de la pop moderne, une seules chose n'est garantie : la déchéance de leur lègue, du moins sur le long terme...  Pour le temps de cet épisode au moins, souvenons nous du Stein's Dixie Jass Band, un groupe de musiciens de la nouvelle-orléan parmis lesquels certains participeront au premier enregistrement de jazz de tous les temps, mais surtout à leur membre le plus important, celui-dont-certains-refusent-aujourd'hui-de-prononcer-le-nom: Nick La Rocca. Pour suivre la playlist Spotify de l'épisode : https://open.spotify.com/playlist/5jpr9WkeanJpi3aGLaMlSG?si=-RVZ2gaPSLW6fK4-3tTNFg Pour suivre mes autres projets : https://linktr.ee/xt1mb  
30 min
Tout le monde en jazz 01 février
Épisode 03 - Les Pères du Jazz Blanc
Est-ce que le Jazz est raciste?  C'est dans les débuts de son histoire qu'on peut trouver la réponse, et même si ses racines sont ancrées dans la réalité afro-américaine de l'époque, on doit aujourd'hui découvrir un musicien fort sympathique pour qui la musique était un lien entre les cultures. Il s'agit de Papa Jack Laine, le Père du Jazz Blanc.  Et Comme l'histoire du jazz est intimement liée à celle de l'enregistrement, profitons-en pour aborder aussi cette dernière!    Pour suivre la playlist Spotify de l'épisode : https://open.spotify.com/playlist/0iRTtvuA3gbLh7y1LVzNP6?si=3a9cf9770d7546f8 Pour suivre mes autres projets : https://linktr.ee/xt1mb
30 min
Tout le monde en jazz 04 janvier
Épisode 02 - La Royauté du Jazz
Pour ce deuxième épisode, je vous parles de la royauté du Jazz, du premier groupe de hot-jazz à être sorti de la Nouvelle-Orléan et je tente de de répondre à une question qui devrait être beaucoup plus simple: C'est quoi ça le jazz? Pour suivre la playlist Spotify de l'épisode : https://open.spotify.com/playlist/2WqHuFxtWRF3BdsexblWrU?si=501474f775f844f0 Pour suivre mes autres projets : https://linktr.ee/xt1mb
30 min

Vous aimerez aussi

Nouveau v1678
ReC   REⓒ est une série radiophonique présentant de jeunes chercheures-créatrices et chercheurs-créateurs montréalais dont la pratique de création change notre façon de percevoir la recherche et — un coup parti — notre vision du monde.   À travers REⓒ, nous proposons à notre auditoire de nous suivre dans l’univers éclaté et vibrant de la recherche-création. Chaque épisode de la série explore une question commune et actuelle permettant d’illustrer la façon dont les pratiques de recherche combinant les arts et la création sont appelées à redéfinir notre conception de la production de connaissances en contexte universitaire.   Pour ce faire, de jeunes chercheurs-créateurs et professeurs membres du réseau de recherche-création Hexagram sont réunis afin de présenter leurs travaux théoriques et créatifs et débattre autour d’un sujet commun. Chaque émission est complétée par des extraits des projets présentés et des performances sonores en studio.   Cette série est réalisée par Marc-André Cossette et Cynthia Noury en collaboration avec le réseau de recherche-création Hexagram et CHOQ.ca.   Poursuivez votre exploration de la recherche-création sur : rec.hexagram.ca   ……..   REⓒ is a radio series featuring young Montreal researchers-creators whose creative practice is changing not only the way we perceive research, but — potentially — our entire worldview.   Through REⓒ, we invite our listeners to follow us in the vibrant world of research-creation. Each episode of the series addresses a current topic through a common question in order to illustrate how research practices that include the arts and creation are redefining our understanding of the production of knowledge in academia.   On this occasion, young researcher-creators and professors that are members of the Hexagram research-creation network are gathered to present their theoretical and creative work and debate about a common topic. Each episode is complemented by excerpts from the projects presented and in-studio sound performances.   This series is created by Marc-André Cossette and Cynthia Noury in collaboration with the Hexagram research-creation network and CHOQ.ca.   Pursue your exploration of research-creation on : rec.hexagram.ca  
Nouveau v1728
Miller m'a dit Miller m’a dit, de Jofre Scanani. Avec : François Lacroix-Lafrenière, Alexis Martin, Virginie Ouellet, Michelle Parent, Emanuel Robichaud. Mise en lecture et didascalies : Jean-François Côté (Professeur, Département de sociologie, UQAM)         Mot du metteur en scène (ou metteur en lecture) : Cette lecture radiophonique de la pièce Miller m’a dit, de Jofre Scanani, s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par le CRSH, « Transculturation des Amériques : théâtre et droit ». Elle s’inscrit aussi bien entendu dans le cadre de la commémoration des Événements d’Octobre 1970 de l’automne 2020, et met à contribution un contexte où l’UQAM à l’époque a été touchée de très près par ces événements (certains professeurs et étudiants ont entre autres été touchés directement soit par des arrestations, soit par une participation directe à certaines actions du FLQ). Dans la pièce Miller m’ a dit, Jofre Scanani déplace de manière allégorique le sens de ces événements en interrogeant certaines des structures symboliques mises en œuvre dans ce contexte, en interrogeant entre autres la situation de la victime (dans la pièce : le Ministre Saint-Jean), ainsi que l’intrigue « de famille » qui s’est jouée à ce moment-là au Québec, tout en pointant vers des horizons qui touchent aux événements d’Octobre (comme le contexte culturel plus large – avec le Festival Western de Saint-Tite, qui en était alors à ses toutes premières éditions – et le contexte religieux, dont peinait toujours à se sortir le Québec des années 1960), sans pour autant qu’ils soient invoqués lorsque l’on fait retour aujourd’hui sur ces événements. La pièce propose une traversée déjantée de cet épisode tragique de l’histoire du Québec, en puisant aux formes du théâtre d’Arthur Miller, ainsi qu’au projet cinématographique du film The Misfits, dans lequel jouait son épouse d’alors, Marylin Monroe, pour laquelle il avait écrit le scénario. La pièce plonge dans tout cet univers de références diverses, tout en en tirant l’état d’esprit mélangé qui était alors à l’œuvre. Un grand merci, du fond du cœur, aux interprètes, Alexis, Emanuel, François, Michelle et Virginie, qui ont généreusement accepté d’embarquer dans ce projet, malgré les circonstances pandémiques difficiles de sa réalisation! - Jean-François Côté   Mot de l’auteur : « We need food, sex, and an image. The rest is commentary on these. » - Arthur Miller. Ce qui m’a toujours intrigué dans Octobre 70, c’est le fait que la seule victime qui y ait trouvé la mort était un représentant des Canadiens-Français. Je crois qu’on n’a pas réfléchi assez sur cet aspect des choses, avec toutes ses implications, dans ce moment politique crucial qui voyait l’avènement de la nouvelle identité québécoise. - Jofre Scanani.