Une salle comble pour Christian Sands & Cécile McLorin

29 juin 2018 publié par CHOQ.ca

Une salle comble pour Christian Sands & Cécile McLorin

Par Rosalie Dion
 
La chanteuse franco-américaine Cécile McLorin a offert une prestation poignante et sans compromis au Théâtre Maisonneuve lors de la première journée de la 39e édition du Festival de Jazz .

Avant l’arrivée de la chanteuse tant attendue, les spectateurs ont été ravis de la présence du trio Christian Sands.  Les trois hommes en complet, dont un seul se nomme Christian, nous ont transportés dans un tout autre univers : celui de la musique jazz. Mais pas n’importe laquelle, une musique envoûtante, invitante, et surtout, musicalement complexe.
 
Dès la première note, on ne sait plus où donner de la tête, tous les trois ont une maîtrise absolue de leurs instruments. Le point culminant arrive, inévitablement ; et puis, le silence, pour quelques secondes, du moins. Une énergie règne sur scène entre le contrebassiste, le pianiste et le percussionniste. Tous sont en plein contrôle de leurs moyens et livrent une performance digne des piliers du genre musical.
 
Un questionnement généralisé règne cependant dans l’audience : quand faut-il applaudir lorsque la chanson dure 10 minutes et comporte cinq pauses distinctes ? Les spectateurs se tiennent les mains jointes, hésitant à battre leurs mains.
 
L’arrivée de Cécile McLorin
 
Les 1457 amateurs de jazz réuni au Théâtre Maisonneuve n’ont pas hésité une seconde à applaudir l’arrivée de Cécile McLorin, tout sourire devant un accueil aussi chaleureux.

L’artiste qui avait déjà affirmé apprécier les petites salles a pourtant pris toute la place sur l’immense scène du théâtre. Même dans cette grande salle sa voix remplissait tout l'espace, tellement qu'on pourrait croire qu'elle possède une plus grande capacité pulmonaire que la moyenne. En plus d’explorer une gamme très large, l’artiste peut soutenir une note de longues secondes, tout en changeant de volume, sans oublier d’y ajouter son légendaire trémolo.

Cécile McLorin âgée de 28 ans seulement possède déjà une discographie impressionnante composée de musiques qui grimpent à l’oreille pour s’y faire un nid, au grand plaisir des amateurs de jazz.

En spectacle, les musiciens varient d’un extrême à l’autre : une seconde, tous les instruments jouent à plein volume, et l’autre, c’est à peine si le percussionniste caresse sa cymbale. Cette exploration stimulante en a  impressionné plus d’un hier soir.

C’est avec le sourire aux lèvres que McLorin aborde les thèmes du féminisme et du racisme dans son œuvre. On ne peut qu’être ravi des compositions de l’artiste, qui, tout en parlant d’amour, portent un regard nouveau sur des thématiques qui touchent les êtres humains et particulièrement les personnes racisées.
 
À mi-chemin du spectacle, l’artiste a offert sa propre interprétation de Darkies Never Dream d’Etel Waters, une chanson « pas très drôle », comme elle l’a elle-même décrite à l’audience. Cette œuvre musicale, reconnue comme un acte de résistance, traite de l’oppression vécue par les communautés noires. L’interprétation de McLorin a réussi avec brio à véhiculer toute l’émotion et l’histoire dont est chargé ce morceau.
 
Ce spectacle a certainement mis en lumière la personnalité éclatante de Cécile McLorin, une artiste qui adore son métier, et qui y est totalement destinée.
 

Photo : Cécile McLorin Salvant par Mark Fitton


 


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Cassandro, The Exotico ; au-delà de la Lucha Libre

15 octobre 2018 publié par CHOQ.ca

Dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma, Marie Losier présente son documentaire sur Cassandro le lutteur ''exotico'' de Lucha Libre. L'émission Putes de Lutte de CHOQ.ca en a profité pour aller rencontrer le lutteur qui était présent lors de la...

Plus de détails
Nouvelle

Les imposteures du jazz manouche

09 juillet 2018 publié par CHOQ.ca

Par Rosalie Dion   Christine Tassan et les imposteures, un groupe de jazz manouche composé de quatre femmes de tout horizon existe depuis maintenant 15 ans. De passage au Festival de Jazz de Montréal, les musiciennes ont discuté avec CHOQ.ca sur la place des femmes...

Plus de détails
Nouvelle

Quand Paupière, Juniore et VioleTT Pi font vibrer Montréal

07 novembre 2017 publié par CHOQ.ca

Quand Paris arrive en ville, on s’attend à rien de moins qu’une soirée plaisante. Samedi soir dernier, les filles de Juniore se sont présentées devant un public désireux de découvrir le quatuor féminin français au Cabaret Lion...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8