Trouver un logement entre deux lavages de mains

07 avril 2020 publié par Pierre-Luc Mongeon

Trouver un logement entre deux lavages de mains

En crise du logement depuis plusieurs années, l’île de Montréal fait face à un nouveau défi: la pandémie du coronavirus force les propriétaires ainsi que les locataires à trouver de nouvelles solutions afin de signer un bail. À la suite des recommandations des autorités de la santé publique, les visites d’appartement sont suspendues jusqu’au 13 avril.

Alors que le coronavirus commençait à se propager, les visites d’appartements étaient permises à condition de respecter les directives sanitaires émises par le gouvernement du Québec. Rosalie Dion, une locataire qui quitte son logement à la fin juin, explique que ces consignes ne furent pas toujours respectées. Avant la suspension des visites, Mme. Dion a reçu une première visite qui s’est bien déroulée, puis une deuxième qui ne s’est pas bien passé.

De son côté, Roxanne Guillemette a vécu le stress de chercher un appartement lors des dernières semaines. Heureusement pour elle, Mme. Guillemette rejoindra ses amies aux mois de juillet dans un appartement qu’elle a déjà vu.  «Je pense que c’est vraiment un enjeu de taille de ne pas pouvoir voir les lieux en vrai», nous a-t-elle expliqué en entrevue téléphonique. 

Mme. Guillemette explique que c’est difficile d’avoir une idée précise d’un appartement par l’entremise de photos ou des visites virtuelles, puisque parfois, les propriétaires ne révèlent pas tous les détails. 

La situation reste tout aussi compliqué pour la recherche de colocataire. Myrannda Arseneault, propriétaire d’un 3½, admet être angoissée par la situation actuelle puisqu’elle croit que c’est difficile de faire un choix sans avoir rencontré la personne. Mme Arseneault craint quotidiennement que ses potentielles colocataires choisissent un autre appartement. 

Elle craint d’être prise à devoir payer son loyer par elle-même puisqu’elle est étudiante à temps plein. Afin d’éviter une telle situation, elle n’écarte pas la possibilité de choisir une personne avec peu d’affinités afin de combler les dépenses. Myrannda Arseneault préfère cependant trouver une personne qu’elle qualifie comme étant compatible, ce qui lui complique définitivement la tâche.

Roxanne Guillemette a mentionné qu’elle se considère chanceuse de rester à Montréal, puisqu’elle connaît plusieurs personnes qui retourneront chez leurs parents cet été. Il s’agit de la situation à laquelle Rosalie Dion fait face, puisque la COVID-19 complique énormément la crise du logement.

Il ne faut pas écarter la possibilité d’une extension de la suspension des visites de logements. Les autorités de la santé publique ont le droit d’appliquer des restrictions afin d’éviter la propagation du coronavirus. Un tel resserrement ajouterait bel et bien un poids de plus sur les épaules de nombreux citoyens et citoyennes déjà victimes de la crise du logement.


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

La saison des festivals en mode distanciation sociale

27 avril 2020 publié par Pierre-Luc Mongeon

La saison des festivals au Québec est bouleversée par la pandémie de la Covid-19 alors que tous les événements prévus jusqu’en date du 31 août 2020 devront être annulés ou reportés, laissant ainsi les festivals au pris avec...

Plus de détails
Nouvelle

S'évader au festival Art Souterrain

16 mars 2020 publié par Pierre-Luc Mongeon

Le Festival Art Souterrain accueille le jeu Échappe-toi lors de sa douzième édition. L'équipe de CHOQ.ca s'est rendu dans les souterrains de la ville pour tester le jeu. On a interviewé Emmanuel De Gouvello qui explique la place qu'occupe un tel jeu au...

Plus de détails
Nouvelle

Symposium iX à la SAT : le futur n’attend pas

30 mai 2018 publié par CHOQ.ca

«iX», c’est le croisement entre «immersifs» et «eXpérience». Derrière ces deux lettres se trouve la dernière tendance technologique autour de laquelle gravitent tout autant artistes, chercheurs, développeurs et philosophes. Cette...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8