Quand l’inaction gouvernementale inspire la création

04 juin 2019 publié par Marguerite Chiarello

Quand l’inaction gouvernementale inspire la création

La performance intitulée This Time Will Be Different, présentée au Festival TransAmériques, dénonce l’inaction gouvernementale pour venir en aide aux communautés autochtones.

Le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées et disparues sera publié dans les jours qui suivront la première représentation de la pièce. La performance produite par Lara Kramer et Émilie Monnet révèle leur inquiétude de ne voir aucune action concrète de la part du gouvernement même à la suite de la publication du rapport.

Dès le début de la performance, le public assis autour du lieu de performance voit une enfant déchirer, une à une, les pages du rapport final de la Commission de vérité et de réconciliation terminée en 2016. Une autre jeune fille et ses acolytes collent ensuite les pages autour de l’espace offrant ainsi la chance aux spectateurs d’y jeter un coup d’œil. Les trois enfants qui participaient à la présentation ont marqué chacune des pages d’une trace de peinture rouge de sorte que le document devenait illisible. On aurait dit que les pages étaient couvertes de sang, tout comme les mains des enfants.

L’action répétitive de déchirer les pages du rapport fait écho aux nombreuses commissions, enquêtes et discours du gouvernement qui dit vouloir venir en aide aux peuples autochtones, mais ne passe pas de la parole aux actes.

Pour le reste de la performance, les performeurs semblaient se recueillir au milieu des pages qui jonchaient le sol. Des enregistrements sonores d’entretiens avec des personnes autochtones qui ont vécu les pensionnats résonnaient dans la pièce. Glenna Matoush, artiste autochtone qui traite souvent des enjeux politiques touchant sa communauté, fait partie des gens que l’on entend dénoncer les atrocités des pensionnats. « When they came for the children, the village became silent. No more life. It went quiet, quiet », témoigne Glenna Matoush.

Les chants, les tambours et les témoignages diffusés, faisaient régner une ambiance de communion dans la salle.

Cette prestation réunissait des performeurs de tous les âges issus de communautés autochtones, offrant ainsi un droit de parole à plusieurs générations.

Très peu de mots ont été dits au cours de cette performance d’une durée d’une heure. Selon le niveau de connaissance des spectateurs sur le sujet, le message pouvait être plus ou moins difficile à comprendre. Ceci dit, le titre de la pièce, This Time Will Be Different, pose la question qui est au cœur de la création : est-ce que cette fois sera différente? À la suite de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées et disparues, le gouvernement agira-t-il?

Crédit photo : FTA


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

L’admiration pour la Révolution de Granma

30 mai 2019 publié par Marguerite Chiarello

Le théâtre documentaire Granma, présenté au Festival TransAmériques (FTA) célèbre les 60 ans de la Révolution cubaine en montrant ce qui en reste et ce que quatre jeunes cubains ont retenu de leurs grands-parents militants. Ficelée de...

Plus de détails
Nouvelle

Festival de la chanson de Tadoussac: survivre

30 juin 2019 publié par Estelle Grignon

Je vais vous faire un aveu : je n’avais jamais mis les pieds sur la Côte-Nord auparavant. Autant j’aime voyager, autant j’haïs faire de la route dans une auto. J’ai le mal des transports facile. Mais une fois à Tadoussac, je ne pensais pas aux maux de...

Plus de détails
Nouvelle

Partager la solitude en «Basse-ville»

04 février 2019 publié par Laurence Dami-Houle

L’idée de présenter à Montréal une pièce de théâtre qui se déroule à Québec peut sembler a priori une bien drôle d’idée, mais Thomas Gionet-Lavigne ne s’est même pas attardé à...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8