Premières Solitudes : Incursion dans des têtes-à-têtes adolescents

10 novembre 2018 publié par Laurence Dami-Houle

Premières Solitudes : Incursion dans des têtes-à-têtes adolescents

Le 31 octobre, alors que l’automne est brusquement arrivé à nos portes, je me suis dirigée avec impatience vers le Cinéma du Parc pour renouer avec leurs néons à l’épreuve du temps et les Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

Ce matin-là, c’est «Premières solitudes », le nouveau film de Claire Simon, qui est présenté devant quelques journalistes tous un peu pris de court par la bruine et la brise glaciale. Recoupant les discussions entre dix élèves de première du lycée Romain Rolland, à Ivry-sur-Seine, en banlieue de Paris, la réalisatrice française s’immisce délicatement dans la réalité de ces jeunes âgés de 16 à 18 ans.

Entre parents absents, difficultés financières et relations amoureuses, les adolescents se livrent les uns aux autres, se découvrent, constatent que l’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin (de classe).

Tantôt dans une cage d’escalier, tantôt sur un banc dans la cour du lycée, l’éclosion des questionnements et des réflexions sur la vie, présente ou future, crée un climat de douce angoisse où les jeunes réussissent à se comprendre et où je reconnais la mélancolie de mes 16 ans.

Si le documentaire réussit à révéler toute l’intimité dont recèlent ces conversations, l’absence de ligne directrice claire entre les échanges nuit à la sensibilité des propos. Le film devient répétitif au-travers des discussions, qui ne sont pas dirigées par la réalisatrice.

Certes, je m’émerveille devant la franchise des questions et des réponses dans les interactions entre les lycéens, qui font preuve d’une honnêteté toute spéciale devant la caméra braquée sur eux, mais le sujet de la solitude n’est pas assez approfondi; il s’étiole pour devenir une trame de fond que j’oublie rapidement. Même l’alternance entre les cadrages plus serrés dans les espaces cloisonnés où s’entretiennent les adolescents et les plans panoramiques de la villene parvient pas à raviver le documentaire, qui tombe à plat dans la dernière demi-heure.

Le film se termine d’ailleurs sur un plan large de la nuit sur Ivry-sur-Seine tandis que les jeunes, installés sur un toit d’immeuble, délibèrent sur la possibilité ou non de vie extraterrestre - gentille métaphore qui illustre ce sentiment adolescent d’avoir l’impression d’être un alien parmi les autres. Les lumières se rallument, j’échange des sourires tristes avec les autres spectateurs. Je crois que nous aurons tous besoin d’un peu de temps pour nous défaire du filet de solitude qui s’est incrusté dans nos têtes, preuve que le documentaire laisse au moins une empreinte à défaut d’être tout à fait efficace.

« Premières solitudes » sera présenté à nouveau le 17 novembre au Cinéma Cineplex Odéon du Quartier latin.

Crédit photo : Claire Simon


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Heroin Days : journal intime d'une dépendance

18 janvier 2019 publié par Laurence Dami-Houle

Les tabous reliés à la drogue ne datent pas d'hier et la présente crise des opiacés qui sévit à travers le Canada souligne le malaise de la société à parler de l'usage non abusif et abusif des drogues. Le photographe Yannick Fornacciari...

Plus de détails
Nouvelle

Snowbirds : Faire son nid en Floride

21 novembre 2018 publié par Laurence Dami-Houle

Chaque année, dès que les premiers flocons de neige tombent du ciel, quelques centaines de Québécois s’envolent pour des contrées plus chaudes afin d’y passer l’hiver. Ils se regroupent souvent dans des villages où ils vivent dans un...

Plus de détails
Nouvelle

Étudiants et argent ; une relation amour-haine

11 janvier 2019 publié par Laurence Dami-Houle

Si l'argent mène le monde, il mène surtout les vies des étudiants. Entre les frais de scolarité, les factures diverses et le loyer, les jeunes adultes se sentent souvent dépassés par leur situation financière et ne réussissent pas, ou...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8