Mesures de soutien à la réussite des élèves du primaire : réalistes ?

25 septembre 2020 publié par Léa Choquette

Mesures de soutien à la réussite des élèves du primaire : réalistes ?

Quelle est la faisabilité des mesures de soutien à la réussite pour les élèves du primaire du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, annoncées peu avant la rentrée 2020? Mardi dernier, le ministre communiquait son intention d’inciter les enseignant.e.s retraité.e.s à revenir dans le milieu scolaire pour pallier la pénurie. Pourtant, il y a un mois, Jean-François Roberge comptait dans son plan de retour en classe l’embauche de 350 enseignant.e.s et professionnel.le.s.

Catherine Turcotte, professeure au Département d'éducation et formation spécialisées de l’UQAM, considère qu’il était peu probable que le ministre trouve les ressources qu’il cherchait.  « Les experts sont déjà sur le terrain, il n’y a personne chez eux qui attend que le téléphone sonne pour avoir un contrat », assure-t-elle.

Mme Turcotte propose plutôt que les intervenant.e.s déjà dans les écoles travaillent des heures supplémentaires. Puisque ce personnel est expérimenté et qu’il connaît bien sa clientèle, les dégâts quant aux retards et aux difficultés d’apprentissage des élèves seraient davantage minimisés que si l’on confie les classes à des titulaires non-qualifiés.

Isabelle Gadbois, présidente de l’Association des Orthopédagogues du Québec (ADOQ), se montre favorable à l’idée, mais souligne que la rémunération du temps supplémentaire n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Une autre piste de solution explorée par le milieu scolaire est de confier des tâches à des finissant.e.s en éducation. Catherine Turcotte et son étudiante Jeanne Morissette, finissante au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale, soulèvent cependant des enjeux ayant trait à la non-reconnaissance des contrats dans le parcours universitaire et l’accumulation de retard dans les études.

Si l’ajout de ressources professionnelles s’avère problématique, la mesure de l’allègement bureaucratique entourant l’attribution de cotes aux élèves en difficulté donne un nouveau souffle aux intervenant.e.s spécialisé.e.s. Isabelle Gadbois estime que c’est une réponse logique à l’évolution du milieu de l’enseignement. « Ça fait plus d’une décennie que c’est une demande de l’ADOQ. C’est sûr qu’on n’acceptera pas de revenir en arrière », signale-t-elle.

Tant que la pénurie d’enseignant.e.s et de professionnel.le.s ne sera pas résorbée, la présidente de l’ADOQ demande à ce que le mot d’ordre pour aider les élèves soit la collaboration entre enseignant.e.s et orthopédagogues.

Pour maintenir les mesures de soutien aux élèves dans un contexte de l’augmentation des cas de COVID-19 dans les écoles, Isabelle Gadbois demande au gouvernement d’être prêt à faire les investissements nécessaires et de faire confiance aux milieux scolaires dans les prises de décision.

Malgré la double difficulté qu’occasionnent la pénurie d’enseignant.e.s et la pandémie, Catherine Turcotte n’est pas inquiète du rattrapage scolaire des élèves. « Il ne faut pas oublier que ce sont des êtres humains en développement exponentiel. [...] C’est dans leur nature d’apprendre, surtout au primaire. Ils vont se développer, il faut juste qu’on les soutienne bien », rappelle-t-elle. Même son de cloche du côté d’Isabelle Gadbois, qui croit que l’école à distance a même résorbé certaines difficultés des élèves, puisqu’elle permet un suivi et un rythme d’apprentissage individuels. Comme quoi l’adaptabilité et la résilience des élèves et des enseignant.e.s se montrent aussi puissantes que n’importe quelle mesure ministérielle.


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Festival zéro déchet : un mode de vie pour tous les budgets ?

12 novembre 2019 publié par Léa Choquette

Du 8 au 10 novembre dernier, se déroulait, au marché Bonsecours, la troisième édition du festival zéro déchet. Ayant compté à sa deuxième édition pas moins de 11 000 visiteurs et accueillant cette année plus de 90...

Plus de détails
Nouvelle

Coup de théâtre (au féminin!) chez les Prix littéraires du Gouverneur Général

23 octobre 2019 publié par Léa Choquette

Cette année, le Conseil des Arts du Canada a fait une sélection jamais vue auparavant dans la catégorie «Théâtre francophone» des prestigieux Prix littéraires du Gouverneur général: les cinq pièces finalistes sont toutes de...

Plus de détails
Nouvelle

Médias de l’information : une crise n’attend pas l’autre

01 mai 2020 publié par Léa Choquette

Dans les dernières semaines, la COVID-19 a fait des ravages, et les médias ne sont pas en reste. Plongés dans une grave crise financière avant que la crise sanitaire n’éclate, voilà qu’ils doivent composer avec les contrecoups du ralentissement...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8