L’admiration pour la Révolution de Granma

30 mai 2019 publié par Marguerite Chiarello

L’admiration pour la Révolution de Granma

Le théâtre documentaire Granma, présenté au Festival TransAmériques (FTA) célèbre les 60 ans de la Révolution cubaine en montrant ce qui en reste et ce que quatre jeunes cubains ont retenu de leurs grands-parents militants.

Ficelée de photographies et de vidéos, la pièce témoigne de l’admiration de Milagro, Daniel, Christian et Diana pour leurs prédécesseurs. Diana et Christian, qui ont la chance d’avoir chacun un de leurs grands-parents toujours en vie, dialoguaient à quelques reprises avec ceux qui semblaient être leurs héros. Les interprètes plongent ainsi le public dans la vie d’un militaire, d’un homme politique, d’un musicien et d’une couturière.

Trois des quatre artistes ne savaient pas jouer de trombone il y a un an de cela. Mercredi soir, sur la scène du Monument National, les acteurs ont joué de cet instrument avec force et confiance comme l’aurait fait un musicien honorant le régime de Fidel Castro. L’instrument s’est d’ailleurs révélé être une arme à quelques reprises puisque le trombone était parfois utilisé en guise d’épée ou de fusil.

Les années défilent sur scène alors que les petits-enfants de la génération ayant mis en marche la Révolution cubaine jouent, montrent, racontent et incarnent la vie de leurs aînés.

Les grands-parents sont les vedettes de la prestation ce qui laisse la générations des parents des interprètes dans l’oubli. Les quelques minutes durant lesquels les quatres mousquetaires ont mentionné leurs parents ont fait comprendre au public toute leur déception envers ces derniers qui n’ont pas emboîté le pas à leurs parents révolutionnaires.

Usant quelquefois d’une pointe d’ironie, les parallèles entre le communisme de Cuba et les idées de gauche québécoises s’enchaînent, ridiculisant parfois le système de la province. Jaune ou pas, le rire du public était au rendez-vous.

Cette pièce chargée en émotions regorge tout autant en histoire. Le titre de la pièce vient du bateau à bord duquel ont embarqué les révolutionnaires cubains en 1956. En image, le public découvre les hauts et les bas de la révolution. École gratuite pour tous, redistribution des richesses, mais également cartes de rations et racisme font tous partie intégrante de l’histoire du pays.

Ramenant la pièce dans le moment présent les acteurs ont soulevé le problème de gentrification de la Havane. Dû au tourisme de masse, les quartiers résidentiels se transforment en quartiers d’appartements pour touristes. Les spectateurs ayant encouragé cette gentrification, balayant ainsi les habitants de leurs résidences, ont certainement senti leur gorge se serrer.

Même si les quatre cubains sur scène témoignent d’un amour profond pour leur pays et d’une admiration pour les révolutionnaires, la pièce demeure nuancée et présente la réalité de ce qu’a engendré la Révolution. Ce théâtre qui se révèle pratiquement comme un cours d’histoire est certainement plus captivant que nos leçons du secondaire au sujet de Cuba.

Crédit photo : FTA


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Quand l’inaction gouvernementale inspire la création

04 juin 2019 publié par Marguerite Chiarello

La performance intitulée This Time Will Be Different, présentée au Festival TransAmériques, dénonce l’inaction gouvernementale pour venir en aide aux communautés autochtones. Le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones...

Plus de détails
Nouvelle

Le FITAM ETERNAM

24 mai 2018 publié par Madoyan

Le Festival International de Théâtre Anarchiste de Montréal revenait le 23 mai pour la dernière soirée de sa 13e édition à la Sala Rossa, salle comble. Comme chaque année le festival montait une scène partagée aussi bien par des...

Plus de détails
Nouvelle

Quand l’inaction gouvernementale inspire la création

04 juin 2019 publié par Marguerite Chiarello

La performance intitulée This Time Will Be Different, présentée au Festival TransAmériques, dénonce l’inaction gouvernementale pour venir en aide aux communautés autochtones. Le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8