Incompréhension et persévérance des partis politiques secondaires - Vol.2 : Le Parti Conservateur

26 septembre 2018 publié par Christine Beaudoin

Incompréhension et persévérance des partis politiques secondaires - Vol.2 : Le Parti Conservateur

Depuis le 23 août dernier, la campagne électorale québécoise est en marche. À ce jour, 22 partis politiques autorisés ont été enregistrés par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), soit un record pour la province. L’implication cette année distingue la campagne de 2018 des campagnes antérieures, mais un élément persiste: la couverture médiatique des divers partis.

Alors que les quatres partis ayant siègé à l’assemblée nationale tirent la couverture médiatique de leur bord, d’autres tentent encore de faire connaitre leur existence auprès de la population. Sur la rue et aux portes des citoyens de leur circonscription, les aspirants candidats de partis n’ayant jamais siégé au gouvernement tentent de récolter les signatures nécessaires pour avoir leur nom sur le bulletin de vote.

Dans cette série, nous rencontrons trois jeunes candidats qui ont bravé la réception parfois hostile du public vis à vis la politique, pour représenter un parti secondaire. Ils se présentent tous pour la première fois.

Mathieu Beaudoin se présente pour le Parti Conservateur du Québec (PCQ) à Hochelaga-Maisonneuve, une tâche qui s’avère ardue. Dès le premier contact, l’obstacle le plus important de sa campagne se dresse: le nom de son parti. En le voyant, le public a tendance à penser à son analogue fédéral, qui «a des valeurs différentes», ce qui «explique très bien» pourquoi on comprend mal son parti.

L’hostilité issue de cette incompréhension est palpable dans sa circonscription. Peu de temps après avoir affiché ses pancartes électorales, une d’elles s’est fait vandalisée d’un «Fascho» en grosses lettres rouges. Ayant une longueur de retard dès le départ, Mathieu doit rapidement dissocier le PCQ des idéologies hautement méprisées de son homonyme lorsqu’on lui ouvre la porte.

Il arrive qu’on «ferme la porte au nez» à Mathieu avant qu’il puisse placer un seul mot. Par contre, quand on lui laisse la chance de parler, il y en a «qui sont quand même très réceptif» et qui accepte de lui offrir une signature, en précisant que ce n’est pas une intention de vote pour autant.

La réception n’est pas toujours aussi modérée, certains refusant catégoriquement de signer, stipulant que c'est «contre [leurs] valeurs». À l’occasion, Mathieu rencontre quelqu’un manifestement content de voir le PCQ se présenter dans leur circonscription.

Beaudoin a pris la décision de s’impliquer auprès du PCQ, malgrés son apparente impopularité, à la suite d’une accumulation de frustrations causées par la «mentalité paternaliste» du gouvernement québécois. «ll y a des affaires avant qui m’ont nuies quand j’essayais de gagner ma vie, de faire de quoi de productif» déplore-t-il. Mais la «goutte qui a fait déborder le vase» c’est l’interdiction de faire pousser un plant de cannabis à domicile, sans qu’il y ait de débat à l’assemblée nationale quant à la structure du commerce au détail du pot. Sur ce dernier point, «les gens ont tendance à être pas mal d’accord» avec lui.

C’est d’ailleurs sur ce dernier point que Mathieu mise sa campagne depuis un certain temps, optant de se vêtir d’un t-shirt arborant un logo mi feuille d’érable, mi feuille de cannabis, où on lit «Make Canada High Again», au lieu d’un symbole qui rapporte directement au PCQ. En portant ce vestige d’une plateforme d’échange de cannabis qu’il tentait de mettre en place mais qui n’a jamais pu voir le jour en raison des restrictions législatives accompagnant la légalisation du pot, Mathieu trouve une plus grande sympathie auprès du public lors de ses interactions.

Mathieu était nerveux d’avoir son visage et son nom associés à un parti qui suscite autant de mépris, mais se rappelle que «parfois ça vaut la peine de se battre et de prendre un risque [...],  de donner un coup de pied dans la fourmilière», même s’il sait qu’il ne se fera pas élire.

Au moment des entrevues, Mathieu n’avait pas encore assez de signatures valides à son nom. Entre-temps, il a réussi à en récolter suffisamment d’additionnelles avant la date limite du 16 septembre, pour être candidat dans sa circonscription. Pour les résidents d’Hochelaga-Maisonneuve, il sera donc possible de voter pour Mathieu Beaudoin (PCQ) le 1er octobre. Peu importe ta circonscription, il est maintenant possible de savoir pour qui on a l’option de voter en visitant le site d’Élections Québec. Bon vote!

 


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Beautiful Things : L’humanité de la consommation

17 novembre 2018 publié par Christine Beaudoin

Contraster une pièce entassée d’objets et de bruits avec l’isolation silencieuse d’une chambre anéchoïque ou d’un champ d’extraction pétrolière ; rapprocher des réalités qui semblent si éloignées...

Plus de détails
Nouvelle

Composer pour mieux improviser

12 octobre 2018 publié par Christine Beaudoin

Le Gentiane MG Trio, ensemble de piano, contrebasse et batterie, en était à sa première performance à l’OFF JAZZ cette année. Le jeune trio jazz montréalais performe depuis quelques années seulement mais est déjà très actif...

Plus de détails
Nouvelle

Incompréhension et persévérance des partis politiques secondaires - Vol.3 : Le Parti Nul

26 septembre 2018 publié par Christine Beaudoin

Depuis le 23 août dernier, la campagne électorale québécoise est en marche. À ce jour, 22 partis politiques autorisés ont été enregistrés par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), soit un record...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8