Francos : Retour sur le festival en beaucoup de mots

21 juin 2019 publié par CHOQ.ca

Francos : Retour sur le festival en beaucoup de mots

Jours intenses que furent les Francos 2019. Même si ils et elle ne pouvaient parfois rester bien longtemps, nos trois journalistes se sont fait un plaisir de vous rapporter leurs impressions du festival.

La fin d'une époque : bye bye Darlène

On s’attendait à l’inattendu pour le tout dernier spectacle de l’ère Darlène d’Hubert Lenoir. Est-ce qu’il y aurait de la pyrotechnie? Des projections psychédéliques? Des invités-surprises? Un hologramme?

Finalement, Hubert a été Hubert et il faut croire que c’est déjà bien assez. Qu’il chante, danse, joue de la guitare, grimpe sur le balcon ou se lance dans la foule, il le fait toujours avec l’énergie d’un performeur né. Et avec un brin de tension sexuelle, aussi. Entre les chansons de son premier projet, l’artiste de Québec a donné un aperçu de ses nouvelles pièces. Une nouvelle composition entre autres se moque de « tous les papas de la terre » qui sont mal à l’aise avec la diversité sexuelle. S’il réussit à capter en studio l’énergie que ses chansons dégageaient sur scène, il faut s’attendre à un album qui bûche dans le bon sens.

Parlant de bien bûcher, chapeau au duo Crabe, qui a su embarquer la foule rapidement en première partie. On se demandait comment le public d’Hubert Lenoir réagirait au noise-punk décalé du groupe, et il faut croire qu’il était plus ouvert qu’on le pensait. Les deux gars ont même rejoint Hubert et ses musiciens pour la deuxième moitié de son spectacle. C’est ainsi que la trilogie Fille de Personne s’est enflammée dans un très long et très beau mosh pit. Rajouter des artifices à tout ça n’aurait fait que diluer un concert impeccable.

Le top 5 de JB

Safia Nolin

Safia a fait des nombreuses attaques qu’elle a subies et continue de subir, son arme de « mise en conscience ». Après quelques chansons masquées, elle l’enlève, comme pour mieux affirmer sa présence au public. En se servant de sa musique pour la cause LGBTQ+, Safia Nolin crée son propre personnage, sa propre légende.

Laurence-Anne

Laurence-Anne m’a ébloui avec son disque. Son agilité sur scène ne m’a pas déçu. Même si au plus près, j’ai pu remarquer son trac, sa voix confiante ne nous a pas quittés. À l’aise sur scène avec tous ses acolytes et ses quelques plantes vertes, Laurence-Anne ira loin.

Les Louanges

Précédé de Halo Maud, la Française semble avoir attiré les sympathies du public, même si on a du mal à être pogné par sa musique. À explorer pour se faire son idée. 

Les Louanges est arrivé à l’aise, et confiant. Un Club Soda sold-out n’attendait que la panthère noire pour crier et danser. En mettant son tube Pitou en deuxième, le public était de fait conquis. Encore un qui ira loin.

Clay & Friends

Du bon gros dub qui tache et qui n’a pas déçu un public enthousiaste. Même si on sent encore quelques fébrilités dans la musique, l’énergie est là et damn, elle les a amenés en première partie de Tiken Jah Fakoly !

Simon Kearney

Celui qui devrait être sur la scène Bell d’ici les 5 prochaines années, c’est Simon Kearney. Celui qui ne met pas souvent ses pants court partout, connaît son instrument et sait faire le show pour finir tout de sueur ! Mais où est le Grammy !?

Le top 5 de Mathieu

Eman

L’un de premiers artistes à monter sur scène cette année, le membre d’Alaclair Ensemble sera aussi le premier de son collectif pour la soirée. Celui qui s’est lancé en solo après deux albums aux côtés de son acolyte Vlooper ne renie toutefois pas ses origines. Eman joue autant de son vieux matériel que du nouveau, en profitant également au passage pour inviter une panoplie d’invités pas piqués des vers comme KNLO, Caro Dupont, Fouki, Souldia et Modlee. Ça lance la soirée en force, malgré quelques petits accrochages lyricaux.

Robert Nelson

C’est finalement au tour du dernier, mais non le moindre, membre d’Alaclair Ensemble de venir faire son tour aux Francos en cette soirée d’ouverture. Le roé Ogden lance quant à lui réellement son album ce soir-là et s’offre pour l’occasion une salle de l’Astral pleine à craquer. Accompagné d’un gros livre qui lui sert à présenter les différentes chansons de son plus récent opus, il anime la foule avec des blagues bien senties, lui qui a un talent inné pour l’improvisation et la jasette. Le rappeur prouve encore une fois qu’il est incontestablement l’un des maîtres de son art, mais qu’il sait aussi bien s’entourer, alors que toute la famille et les invités des shows d’Eman et KNLO se présenteront sur scène. 

Les Hôtesses d’Hilaire

Après avoir manqué à de multiples reprises mes occasions d’aller voir le fameux opéra-rock de la bande acadienne, il n’était pas question que je manque leur second passage au Club Soda. À mon arrivée, la salle est presque pleine et des enregistrements vocaux du groupe jouent en background. Le show commence et je suis flaburgasté dès les premières notes devant l’ingéniosité et la qualité des moyens techniques mis à la disposition du groupe par leurs comparses du Théâtre du futur. Il s’agit bel et bien de l’un des spectacles les plus ambitieux et les mieux réussis de la dernière décennie au Québec. Même si c’est malheureusement un peu long avec une demi-heure d’entracte…

5sang14

Si tout le monde parle du Centre Bell de Loud comme une des plus grosses affaires qui soient arrivées au rapkeb, je regarde d’un autre côté. Booker deux fois un tiers de Centre Bell, ça m’impressionne moins qu’un collectif de street rap qui ne reçoit aucune couverture radiophonique et qui réussit pourtant facilement à remplir un Metropolis de fans finis. Le show est tight, les gars se passent bien la balle, et les éclairages qui incluent notamment des lasers sont sur la coche. Je ne peux honnêtement rien reprocher à ce show!

Flavien Berger

Bien sympathique, Berger se présente devant une foule un peu weird, à moitié venue pour lui et à moitié pour Lydia, ce qui fait que pas mal de gens ont l’air de se foutre éperdument des premiers moments du show. Pourtant, le calme gagne bientôt le public devant les arrangements de génie qui nous sont présentés en solo sur scène. Ajoutez à cela des interventions particulièrement drôles, un duo avec Lydia et du troll musical de haut niveau et vous obtenez un show impressionnant qui finira par séduire à peu près tout le monde. Un drôle de choix de première partie en fait, même si le show est annoncé comme un plateau-double.

Un texte collaboratif de Mathieu Aubre, Jean-Baptiste Demouy et Estelle Grignon

Crédit photos : Mathieu Aubre et Jean-Baptiste Demouy pour CHOQ.ca


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Mourir pour la cause

10 mars 2017 publié par CHOQ.ca

Dans le cadre de leur BAC en Travail social, Alison Abrego, Rudlaine Auguste, Salma Houaichi et Marion Longeard ont concocté un reportage criant de vérité sur la violation des droits de la personne au Honduras dans les studios de CHOQ.ca. Le 2 mars dernier marquait le triste...

Plus de détails
Nouvelle

Pow wow à mi-chemin entre spiritualité et tourisme

13 décembre 2018 publié par CHOQ.ca

Malgré un accent particulier sur la religion dans le débat public, la spiritualité des Premières Nations est souvent laissé pour compte. La culture autochtone est alors soit complètement effacée ou présentée uniquement dans le cadre...

Plus de détails
Nouvelle

| PALMARÈS 2016 | POSITION 10 à 1 - FRANCOPHONE

10 décembre 2016 publié par CHOQ.ca

Dernière journée de classement! Aujourd'hui, on vous offre les dernières positions de notre palmarès de fin d'année! Voici notre top 10 francophone. En fin de journée, on vous offre les 10 positions de notre top anglophone. Et c'est...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8