Être femmes à l'ère du 8 mars 2019 : Mélissa

08 mars 2019 publié par CHOQ.ca

Être femmes à l'ère du 8 mars 2019 : Mélissa

Dans le cadre de la journée des droits des femmes et pour notre éditorial du mois de mars, nous avons demandé à trois personnes s'identifiant au spectre de la féminité de milieux différents de nous expliquer ce que cet événement représentait pour elles. Voici la réponse de Mélissa, employées du communautaire en santé mentale de 27 ans, qui s'identifie comme femme de couleur.

 

Chaque 8 mars, je ressens une ambiguïté dans mes sentiments par rapport à la Journée internationale des droits des femmes. J’aurais aimé pouvoir simplement la célébrer, remercier les femmes qui contribuent à faire reconnaître nos droits et particulièrement les femmes de couleur qui prennent la parole là où d’autres sont parfois fatiguées de le faire. Je pense par exemple à Maïtée Labrecque-Saganash, Manal Drissi, Marlihan Lopez, Dalila Awada, et plusieurs autres, qui font un travail exceptionnel de représentation, d’éducation et de sensibilisation en brisant le silence, les tabous et les idées reçues.

Je ne peux cependant pas m’empêcher de remarquer que la place des femmes de couleur au Québec est loin d’être acquise. En fait, j’ai parfois l’impression qu’on ne nous considère pas comme québécoises, et donc que les droits des femmes au Québec ne concernent que les femmes blanches descendantes de colons français. Même dans les mouvements féministes, la voix des femmes de couleur est tue, « parce qu’on doit parler de féminisme et pas de racisme ». Pour nous, ces luttes sont intimement liées, et l’une ne peut ignorer l’autre.

Je cherchais des données québécoises sur l’écart salarial, et bien qu’on dise qu’une femme gagne 0.87$ pour un dollar gagné par un homme, je n’ai pas trouvé les données pour les femmes noires, latino-américaines, ou asiatiques. On sait pourtant que les femmes noires gagnent moins, malgré un taux de diplomation plus élevé, et que la situation est encore pire pour les femmes asiatiques ou d’origine latino-américaine. J’aurais aussi été curieuse de voir l’écart salarial des femmes autochtones, qui ne figure pas non plus dans les statistiques rapportées dans les autres pays. Où sont ces données? Les femmes de couleur font pourtant partie du paysage québécois!

Je continuerai donc d’être féministe intersectionnelle et à longueur d’année, jusqu’à ce que

  • Les femmes autochtones ne disparaissent plus
  • Les femmes de couleur gagnent la même chose que les hommes blancs et que les domaines typiquement investis par les femmes soient bien rémunérés
  • La parité soit atteinte dans tous les espaces
  • Les femmes trans puissent aller faire pipi tranquilles
  • Les femmes psychiatrisées soient bien informées et libres de choisir les traitements qui leur conviennent
  • La violence envers les femmes n’existe plus.
  • Les femmes qui portent le voile puissent investir les espaces publics en paix
  • Les fausses cliniques pro-choix disparaissent
  • Le slut-shaming (et le prude-shaming!) n’existent plus

Mais aussi jusqu’à ce que les voix des femmes de couleur soient écoutées au même titre que les voix des blanches au sein des mouvements féministes québécois.

Je resterai féministe, aujourd’hui, demain, et toute l’année.


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

PLAYLIST DE NOËL

12 décembre 2017 publié par CHOQ.ca

En ces temps de Noël, notre équipe vous propose une liste de lecture inspirée de cette grande fête! Pour écouter, cliquez ici!  Joyeux Noël à tous et toutes! 

Plus de détails
Nouvelle

Ouvrir la Voix à travers les lunettes de Rebecca Joachim

28 février 2018 publié par CHOQ.ca

En salle depuis du 9 au 21 février au Québec, Ouvrir la voix, d’Amandine Gay, donne la parole aux femmes noires francophones d’Europe. Lauréat du Prix du public aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal, le long-métrage propose...

Plus de détails
Nouvelle

Après-midi microbrasserie Fabriqué à Montréal

14 août 2018 publié par CHOQ.ca

Par Zachary Trudel et Maude Fraser  En fin de semaine se tenait un tout nouveau festival de bières Fabriqué à Montréal mettant en valeur les brasseries montréalaises à Aire commune. Sous le gros soleil, les deux pieds dans la garnotte, on s’est...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8