Coup de théâtre (au féminin!) chez les Prix littéraires du Gouverneur Général

23 octobre 2019 publié par Léa Choquette

Coup de théâtre (au féminin!) chez les Prix littéraires du Gouverneur Général

Cette année, le Conseil des Arts du Canada a fait une sélection jamais vue auparavant dans la catégorie «Théâtre francophone» des prestigieux Prix littéraires du Gouverneur général: les cinq pièces finalistes sont toutes de la plume de femmes. En lice, aux côtés des titres des quatre autres autrices se trouve La nuit du 4 au 5, écrite par l’actrice et dramaturge québécoise Rachel Graton. J’ai rencontré l’autrice pour discuter de sa pièce en nomination ainsi que de la place des femmes dans l’écriture au théâtre.

Au cœur de la pièce de théâtre La nuit du 4 au 5 se trouve une jeune fille profondément bouleversée par une agression sexuelle. Bien que l’œuvre aurait pu être écrite dans la foulée du mouvement Moi Aussi (ou Me Too en anglais), Rachel Graton a rédigé sa pièce en 2016, donc avant la vague d’indignation contre l’inconduite et l’agression sexuelles. Le mot-clic #MoiAussi est toutefois apparu peu de temps après que la pièce ait été portée sur scène, occasionnant une coupure entre la première et la deuxième moitié des représentations. «Au départ, c’était un peu comme si c’était le genre d’histoire qui peut arriver. […] Pis là, tout d’un coup, ça a comme reviré de bord, au sens où il y avait vraiment une écoute qui était là, une sensibilité incroyable dans la salle», se rappelle Rachel Graton.

Ayant publié cette pièce trop tôt pour que le processus d’écriture ait bénéficié du souffle du mouvement Moi Aussi, l’autrice a plutôt tiré son inspiration de certaines œuvres portant sur le sujet de l’agression sexuelle, qui ont par ailleurs été réalisées par des femmes bien avant l’onde de choc des dénonciations de 2017. 

Les propos de Rachel Graton portent donc à croire qu’il est essentiel de donner une visibilité aux pionnières du milieu afin qu’elles puissent servir de modèle aux femmes dans ces rôles traditionnellement masculins. Ces femmes en première ligne permettent d’ouvrir de nouveaux horizons, d’où la portée de la nomination de cinq dramaturges féminines pour le Prix littéraire du Gouverneur général.

Pour Rachel Graton, c’est une nouvelle magnifique que la sélection du Conseil des Arts du Canada dans la catégorie « Théâtre francophone »  soit exclusivement féminine. Toutefois, elle tient à ce que le milieu artistique ne tombe pas dans le piège de «l’équité absolue» de la parité.

Créé en 2016, le mouvement des Femmes pour l’Équité en Théâtre vise justement à mettre davantage de l’avant le travail des femmes. Leurs meilleures armes : des statistiques très parlantes et la sensibilisation des gens en théâtre, ce qui leur permettra d’œuvrer de concert avec les acteurs du milieu. Rachel Graton croit elle aussi qu’une démarche axée sur la conscientisation et la collaboration est ce dont le milieu théâtral pourrait bénéficier le plus.

Les Prix littéraires du Gouverneur général seront remis lors d’une cérémonie qui se tiendra le 12 décembre prochain. D’ici là, Rachel Graton travaillera à l’écriture d’une nouvelle pièce de théâtre, sa troisième en carrière. «On écrit ce qu’on voit par notre fenêtre», m’a confié l’autrice lors de notre entrevue. Si ce qu’elle a récemment observé au-dehors est aussi touchant que ce qui l’a inspirée pour ses deux premières pièces, j’attends impatiemment de lire la prochaine.

 

Crédit photo : Julie Artacho


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Festival zéro déchet : un mode de vie pour tous les budgets ?

12 novembre 2019 publié par Léa Choquette

Du 8 au 10 novembre dernier, se déroulait, au marché Bonsecours, la troisième édition du festival zéro déchet. Ayant compté à sa deuxième édition pas moins de 11 000 visiteurs et accueillant cette année plus de 90...

Plus de détails
Nouvelle

Le Prix des libraires célèbre en grand

11 mai 2018 publié par Audrey Leduc Sauvé

Le 9 mai 2018 avait lieu la première édition du Gala du Prix des libraires du Québec à l’Olympia. Ce prix est remis annuellement par l’Association des libraires du Québec. La décision d’en faire un gala souligne les 25 ans du prix. Le...

Plus de détails
Nouvelle

FNC : le désir à l’âge de la transparence

11 octobre 2019 publié par Gabrielle Ricard

À l’aube de ses 47 ans, Marina de Van nous offre Ma nudité ne sert à rien, un documentaire-choc qui la pose en sujet principal d’un questionnement sur son âge, sur son corps qui la fascine et l’emprisonne et sur son désir qui semble lui...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8