Camp de performance Queer : quelle place ont les artistes queer à Montréal?

20 février 2020 publié par Charlotte Poitras

Camp de performance Queer : quelle place ont les artistes queer à Montréal?

Le Camp de performance Queer avait lieu du 1er au 16 février à Montréal. L’événement organisé par le Studio 303, le MAI et la Chapelle offrait des spectacles, des ateliers et des activités qui mettent en valeur les artistes queer ou LGBTQ+. On en profite pour en savoir plus sur la place de ces artistes à Montréal. 

Les participant.e.s du Camp de performance Queer ont la chance de suivre des formations données par leurs pairs, se faire des contacts dans le milieu, encourager d’autres artistes qui performent sur scène ou simplement se retrouver dans un lieu où tous et toutes se sentent bien. Les artistes queer d’à travers le monde y sont invité.e.s pour se rassembler une fois par année et célébrer leur différence. On rencontre Miriam Ginestier, la co-directrice du Studio 303, pour nous parler davantage de l’événement.

Qu’est-ce que l’art queer? Le mot « queer » se définit d’abord par quelque chose qui « va à l’encontre des normes structurant le modèle social hétéronormatif » selon Interligne. Le site explique que ce mot est utilisé par des personnes qui ne se limitent pas à la vision binaire des genres et de la sexualité,  qui s’identifient à une identité de genre ou une orientation sexuelle hors norme, ou qui refusent simplement les étiquettes. C’est une façon de s’approprier un mot qui voulait autrefois dire « étrange » ou « peu commun. » Ce sont les thèmes abordés dans l’art queer comme l’explique Miriam.

Peu de scènes et de lieux d’expositions sont dédiés aux artistes queer de façon à leur offrir un milieu de travail respectueux, ouvert d’esprit et sécuritaire. Vancouver et Toronto sont bien connus pour avoir des lieux phares pour les communautés LGBTQ+, mais on trouve peu d’équivalent à Montréal. Miriam explique qu’on s’attend à un grand niveau professionnel de la part des artistes alors que la plupart sont plus amateur.trice.s, issu.e.s du milieu communautaire ou DIY (fait à la main) non rémunéré.e.s. Le Camp de performance queer a été créé pour rassembler ces artistes en un seul lieu pour honorer toutes ces pratiques. 

Il arrive aussi que certaines oeuvres queer soient moins accessibles pour le public parce que le sujet est trop politique, selon Miriam. Les artistes queer peuvent avoir de la difficulté à se faire comprendre parce qu’ils ont un langage et des références culturelles différentes de la majorité des gens. Miriam a également remarqué qu’à Montréal, les communautés d'artistes LGBTQ+ sont surtout anglophones, ce qui peut créer une barrière avec le public francophone. Il y a tout de même moyen de faire sa place dans le milieu. Miriam nous explique comment le réseautage est essentiel.

C’était la quatrième édition du Camp de performance Queer qui revenait cette fois en hiver plutôt que pendant la Fierté en été. L’événement reviendra l’année prochaine en février afin d’éduquer, créer des ponts entre les artistes de différents milieux et augmenter leur visibilité. Le Camp de performance Queer est ouvert aux artistes d’à travers le monde issu.e.s de milieux et de niveaux différents alors tous celleux qui s’y sentent à leur place sont invité.e.s à participer.

 

Crédit photo : David Wong pour le Camp de performance Queer


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Travail du sexe en temps de crise: une communauté ignorée

24 avril 2020 publié par Charlotte Poitras

La pandémie de la COVID-19 a poussé plusieurs personnes à arrêter de travailler, notamment afin d’assurer une bonne distanciation sociale. Mais que font les travailleurs et travailleuses du sexe qui ont habituellement un contact physique intime avec leurs...

Plus de détails
Nouvelle

Le safe space de la danse

17 mars 2020 publié par Charlotte Poitras

Alors que le harcèlement et la consommation de drogues et d'alcool sont omniprésents dans plusieurs soirées de danse, Danser Dans l'Noir propose un environnement sécuritaire et sobre où on peut danser sans être vu. On rencontre Antoine Auger-Morin, un des...

Plus de détails
Nouvelle

Francouvertes 2019 : Quatrième soirée de party

11 mars 2019 publié par Eloïse Léveillé

La quatrième soirée à saveur folk et pop des préliminaires des Francouvertes est terminée. Un brin de nostalgie ou de mal du pays s’est immiscé dans nos cœurs après avoir écouté les performances d’Olivier Lessard, de...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8