Art Battle : un combat sur plusieurs tableaux

06 juillet 2018 publié par Camille Foisy

Art Battle : un combat sur plusieurs tableaux

Ce jeudi j'ai assisté à la finale québécoise du Art Battle au Bar La Shop. Un événement mensuel d'improvisation pictural qui réunit les dix meilleurs peintres de la saison qui compétitionne pour se tailler une place pour la grande finale canadienne qui aura lieu à Toronto dans quelques semaines.

20 minutes. C'est tout le temps que les artistes peintres ont pour transformer une toile blanche en chef-d'oeuvre, du moins en une production assez marquante pour les faire passer au dernier tour.

La soirée se divise en trois actes. Une première série de 5 artistes s'affrontent pour un premier 20 minutes et de là les spectateurs sélectionnent 2 peintres qui participeront à la finale. La même scène se produit une seconde fois, puis le public assiste à un dernier affrontement entre les 4 meilleurs artistes de la soirée dont un seul sera proclamé vainqueur. 

Il n'y a pas de doute l'énergie était palpable. Il y avait quelque chose d'excitant et fascinant de voir les artistes courir de tous bords tout côté pour produire une oeuvre en un temps record. C'était d'autant plus fascinant de voir côte à côte ces peintres développer différents styles et assister à l'évolution de leur toile.

Les artistes, un à côté des autres, peuvent être nourris par l'énergie de leurs adversaires ainsi par leur façon de peindre. Bien qu'ils aient tous des styles différents, allant de l'abstrait au figuratif en passant par l'art 3D, il devient intéressant pour eux comme pour le public de voir les techniques qui se cachent derrière les oeuvres. Ces séances d'improvisation font découvrir des talents cachés autant d'eux-mêmes que de leur collègue du milieu. C'est ce que nous explique Nadine Samuel, organisatrice des Art Battle de Montréal, et Samuel Boudreau, finaliste de la soirée.

L'art visuel n'est pas enfermé dans une seule catégorie. Il n'est donc pas chose facile pour le public de voter pour une seule toile parmi une sélection de 4 ou 5. Nous devons parfois faire des choix déchirants et comparer l'incomparable. Comment trancher entre une oeuvre figurative et une oeuvre abstraite qui aussi marquante l'une que l'autre appartiennent tout simplement à deux mondes complètement différents. Le seul moyen de s'en sortir c'est d'y aller selon nos coups de coeur. Ce choix est d'autant plus difficile lors de la sélection même des peintres qui participeront à la soirée. Nadine Samuel nous éclaircit sur le processus derrière l'événement.

Enrichir le milieu de l'art visuel est également un élément important des Art Battles. Sans être un mandat en soi de l'événement, les soirées rassemblent des artistes de tous les horizons et ainsi que leur cercle social. On agrandit alors le petit univers des peintres. Bien que l'art à Montréal soit dès plus vivant, le monde pictural reste underground et peu sont ceux qui réussissent à en vivre. C'est ce que nous raconte l'organisatrice de l'événement.

Bien qu'il soit difficile de percer comme artiste peintre à Montréal, reste que la métropole offre une grande place à l'art. Une ouverture qui n'est pas présente dans toutes les villes du Canada. Samuel Boudreau développe sur le sujet. 

L'art visuel au Québec fleurit de plus en plus, mais reste tout de même sous-estimé face aux autres aspects de la culture. Avec ou sans public, il n'y a tout de même rien qui freine les peintres du Art Battle de performer et produire des oeuvres mémorables.


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

FTA: Terrain de jeux, terrain de débats

07 juin 2017 publié par Camille Foisy

C'est on ne peu plus clair, le Festival TransAmérique se veut initiateur de changement. Les activités gratuites proposées, ces "terrains de jeux" dans le jargon, ont d'autant plus leur place dans la programmation puisqu'elles servent de terreau favorable aux discussions qui...

Plus de détails
Nouvelle

Montréal a la piqûre pour l'apiculture urbaine

24 juillet 2018 publié par Camille Foisy

Dans l'élan de notre dossier sur l'agriculture urbaine, nous nous intéressons cette semaine à l'apiculture en ville. Étant un phénomène en pleine expension, plusieurs enjeux sont soulevés par les acteurs principaux du milieu. On se demande...

Plus de détails
Nouvelle

Le MEG voyage au Japon : Entrevue avec Omni

03 septembre 2018 publié par Camille Foisy

Malheureusement, l'événement MEGxPiknic a été retardé hier après-midi à cause de la mauvaise température ce qui a obligé Omni d'annuler sa performance au petit Piknic. Par contre, ce n'est que partie remise pour Omni et le MEG qui ont...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8