Vies d'ici, vues d'ailleurs

Émission voyage qui donne la parole aux étudiant(e)s de l’UQÀM qui ont une expérience à l'international.  Retour sur les moments forts de leur séjour. Entre anecdotes et défis d’intégration, des regards croisés sur des cultures peu ou mal connues; Un éventail d'histoires de vies transformées par le voyage.

Émission voyage qui donne la parole aux étudiant(e)s de l’UQÀM qui ont une expérience à l'international.  Retour sur les moments forts de leur séjour. Entre anecdotes et défis d’intégration, des regards croisés sur des cultures peu ou mal connues; Un éventail d'histoires de vies transformées par le voyage.

Tous les épisodes

Vies d'ici, vues d'ailleurs 13 octobre
Émilie Aki-Mbot, Gabon
Émilie est une étudiante d'origine gabonaise pour qui l'implication politique est une valeur familiale. Installée au Québec depuis 2011, elle reconnait et défend le rôle de la diaspora dans la politique locale. Elle nous partage son parcours, sa vision et se livrera à coeur ouvert. Il y a maintenant une semaine, sa mère, femme politique et membre influente, a été enlevée par les forces de l'Ordre. Madame Mbot a contribué à la rédaction d'un rapport préliminaire sur les victimes des violences post-électorales. Ce rapport sera utilisé à la Cour Pénale Internationale.   
60 min
Vies d'ici, vues d'ailleurs 29 septembre
Melissa Caxlixte, Turquie
Malika interviewe Melissa Calixte, une étudiante en science politique qui revient d'un échange de quatre mois à Istanbul, en Turquie. 
60 min
Vies d'ici, vues d'ailleurs 15 septembre
James Forbes & Esme Levi, Google Online Marketing Challenge
De retour au studio, on reçoit l'équipe qui a remporté le concours international Google Online Marketing Challenge, organisé par l'entreprise Google ! 
60 min
Vies d'ici, vues d'ailleurs 21 avril
Récapitulatif saison 2
Pour la denrière de la saison, Malika et Arnaud font un retour sur les temps forts des entrevues, où rires, anecdotes et émotions sont au rendez-vous. L'équipe de Vies d'ici, Vues d'ailleurs remercie tous ceux et celles qui ont participé au bon déroulement de l'émission. À la saison prochaine !   SÉLECTIONS MUSICALES Baaet Aada, Mohammed Hamaky (2014) Vini Dou, Victor O (2012)
30 min
Vies d'ici, vues d'ailleurs 14 avril
Sriani & Alan Sadimoen, Nouvelle Calédonie.
Sriani & Alan sont venus tous deux tenter l'expérience québécoise. Originaires de Nouméa, le chef-lieu de la Nouvelle Calédonie, cette jeune fratrie vit depuis l'été dernier à Montréal, mais attention, chacun chez soi! Étudiante à la maitrise en Stratégie, responsabilité sociale et environnementale pour Sriani et au baccalauréat en Administration des affaires pour Alan, ils animent ensemble le studio. SÉLECTIONS MUSICALES  Océanie, Kaneka Mexem(2007). 
30 min

Vous aimerez aussi

Nouveau v1728
Miller m'a dit Miller m’a dit, de Jofre Scanani. Avec : François Lacroix-Lafrenière, Alexis Martin, Virginie Ouellet, Michelle Parent, Emanuel Robichaud. Mise en lecture et didascalies : Jean-François Côté (Professeur, Département de sociologie, UQAM)         Mot du metteur en scène (ou metteur en lecture) : Cette lecture radiophonique de la pièce Miller m’a dit, de Jofre Scanani, s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par le CRSH, « Transculturation des Amériques : théâtre et droit ». Elle s’inscrit aussi bien entendu dans le cadre de la commémoration des Événements d’Octobre 1970 de l’automne 2020, et met à contribution un contexte où l’UQAM à l’époque a été touchée de très près par ces événements (certains professeurs et étudiants ont entre autres été touchés directement soit par des arrestations, soit par une participation directe à certaines actions du FLQ). Dans la pièce Miller m’ a dit, Jofre Scanani déplace de manière allégorique le sens de ces événements en interrogeant certaines des structures symboliques mises en œuvre dans ce contexte, en interrogeant entre autres la situation de la victime (dans la pièce : le Ministre Saint-Jean), ainsi que l’intrigue « de famille » qui s’est jouée à ce moment-là au Québec, tout en pointant vers des horizons qui touchent aux événements d’Octobre (comme le contexte culturel plus large – avec le Festival Western de Saint-Tite, qui en était alors à ses toutes premières éditions – et le contexte religieux, dont peinait toujours à se sortir le Québec des années 1960), sans pour autant qu’ils soient invoqués lorsque l’on fait retour aujourd’hui sur ces événements. La pièce propose une traversée déjantée de cet épisode tragique de l’histoire du Québec, en puisant aux formes du théâtre d’Arthur Miller, ainsi qu’au projet cinématographique du film The Misfits, dans lequel jouait son épouse d’alors, Marylin Monroe, pour laquelle il avait écrit le scénario. La pièce plonge dans tout cet univers de références diverses, tout en en tirant l’état d’esprit mélangé qui était alors à l’œuvre. Un grand merci, du fond du cœur, aux interprètes, Alexis, Emanuel, François, Michelle et Virginie, qui ont généreusement accepté d’embarquer dans ce projet, malgré les circonstances pandémiques difficiles de sa réalisation! - Jean-François Côté   Mot de l’auteur : « We need food, sex, and an image. The rest is commentary on these. » - Arthur Miller. Ce qui m’a toujours intrigué dans Octobre 70, c’est le fait que la seule victime qui y ait trouvé la mort était un représentant des Canadiens-Français. Je crois qu’on n’a pas réfléchi assez sur cet aspect des choses, avec toutes ses implications, dans ce moment politique crucial qui voyait l’avènement de la nouvelle identité québécoise. - Jofre Scanani.