Pop-en-stock

Orienté à l’étude des mutations majeures dans la culture populaire du village global contemporain, le podcast POP-EN-STOCK est l'extension de la revue numérique du même nom, unique en son genre dans la webosphère francophone. Ouvroir de théories culturelles et espace de vulgarisation pour les études le plus pointues portant sur la pop, tous les domaines de la fiction populaire contemporaine (cinéma, bande dessinée, cyberculture, etc.) seront contemplés ici dans leurs rapports inter et transmédiatiques . (Aussi, des fois, on va parler de céréales et de dessins animés)

Orienté à l’étude des mutations majeures dans la culture populaire du village global contemporain, le podcast POP-EN-STOCK est l'extension de la revue numérique du même nom, unique en son genre dans la webosphère francophone. Ouvroir de théories culturelles et espace de vulgarisation pour les études le plus pointues portant sur la pop, tous les domaines de la fiction populaire contemporaine (cinéma, bande dessinée, cyberculture, etc.) seront contemplés ici dans leurs rapports inter et transmédiatiques . (Aussi, des fois, on va parler de céréales et de dessins animés)

Tous les épisodes

Pop-en-stock 18 mars
POP 214: PHILOSOPHIE DU HIP-HOP avec Jérémie McEwen.
POP 214: PHILOSOPHIE DU HIP-HOP avec Jérémie McEwen. Pour tout celles et ceux qui se sont déjà posé la question: So what'cha, what'cha, what'cha want? (what'cha want?) La réponse est enfin arrivée, ce que vous vouliez est une entrevue avec Jérémie McEwen sur la philosophie du Hip-Hop à Pop-en-Stock. Dans l'heure on parle de l'influence game, de notre époque qui revient beaucoup sur l’histoire du hip-hop et l'aspect nonlinéaire du hip-hop.
60 min
Pop-en-stock 12 février
POP 213: Watchmen
POP 213: Watchmen   Heard joke once: nous avons tenté d'unir en studio trois personnes avec des opinions complètement divergents sur la série Watchmen de HBO. Le premier Gabriel Gaudette qui a complété une maîtrise en études littéraires portant sur l'œuvre originale d'Alan Moore et Dave Gibbons, le second Simon Laperrière qui travaille actuellement sur un essai portant sur The Leftovers, série précédente du créateur Damon Lindelof et le troisième, Jean-Michel Berthiaume qui a orchestré le tout parce qu'il s'est dit que ça serait drôle de s'ostiner en ondes. Son plan s'est retourné contre lui et il a finalement éclaté en sanglots "But doctor...I am Pagliacci.”   Nothing Ever Ends Bonne écoute
60 min
Pop-en-stock 29 janvier
POP 212 : Aggretsuko et la colère kawaii
POP 212 : Aggretsuko et la colère kawaii   Pour l'épisode d'aujourd'hui, Megan et Jean-Michel se sont offerts une gentille conversation sur le contraste entre le Kawaii et la colère. On discute au passage de la télésérie Aggretsuko, la musique de Poppy, BoJack Horseman et James Kochalka qui nous as offert une bd essai en 2005 intitulée The Cute Manifesto (Craft is the Enemy).   Bonne écoute.
60 min
Pop-en-stock 22 janvier
POP 211 : Pop et Musique Populaire
POP 211 : Pop et Musique Populaire Jean-Michel a pu parfaire son éducation en musique populaire dans le cadre du colloque annuel de l'International Association for the Study of Popular Music qui s'est déroulé durant l'été 2019 à l'UQAM. Lors de cette semaine de conférences, il s'est entretenu avec deux chercheures sur les communications qu'elles venaient présenter. La première, Marion Brachet de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales présentait Futurism": Muse's adaptation to popular music's evolutions. Quand à Megan LaPierre de Queen’s University elle est venue présenter FAN | GIRL: Empowering Feminized Popular Music Fan Practices in the Digital Era. Voici la captation des deux enregistrements. 
60 min
Pop-en-stock 18 décembre
POP 210: NCU, le Netflix Christmas Universe
POP 210: NCU, le Netflix Christmas Universe Pop-en-stock vous offre un épisode qui s'écoute un peu comme le jeu du temps des fêtes qui consiste à déballer un cadeau à multiples emballages avec des mitaines de four. Roxanne et Megan déballent avec soin la complexité du récent Netflix's Holiday Movie Universe devant le regard ébahi de Jean-Michel Berthiaume.
60 min

Vous aimerez aussi

Nouveau v1728
Miller m'a dit Miller m’a dit, de Jofre Scanani. Avec : François Lacroix-Lafrenière, Alexis Martin, Virginie Ouellet, Michelle Parent, Emanuel Robichaud. Mise en lecture et didascalies : Jean-François Côté (Professeur, Département de sociologie, UQAM)         Mot du metteur en scène (ou metteur en lecture) : Cette lecture radiophonique de la pièce Miller m’a dit, de Jofre Scanani, s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par le CRSH, « Transculturation des Amériques : théâtre et droit ». Elle s’inscrit aussi bien entendu dans le cadre de la commémoration des Événements d’Octobre 1970 de l’automne 2020, et met à contribution un contexte où l’UQAM à l’époque a été touchée de très près par ces événements (certains professeurs et étudiants ont entre autres été touchés directement soit par des arrestations, soit par une participation directe à certaines actions du FLQ). Dans la pièce Miller m’ a dit, Jofre Scanani déplace de manière allégorique le sens de ces événements en interrogeant certaines des structures symboliques mises en œuvre dans ce contexte, en interrogeant entre autres la situation de la victime (dans la pièce : le Ministre Saint-Jean), ainsi que l’intrigue « de famille » qui s’est jouée à ce moment-là au Québec, tout en pointant vers des horizons qui touchent aux événements d’Octobre (comme le contexte culturel plus large – avec le Festival Western de Saint-Tite, qui en était alors à ses toutes premières éditions – et le contexte religieux, dont peinait toujours à se sortir le Québec des années 1960), sans pour autant qu’ils soient invoqués lorsque l’on fait retour aujourd’hui sur ces événements. La pièce propose une traversée déjantée de cet épisode tragique de l’histoire du Québec, en puisant aux formes du théâtre d’Arthur Miller, ainsi qu’au projet cinématographique du film The Misfits, dans lequel jouait son épouse d’alors, Marylin Monroe, pour laquelle il avait écrit le scénario. La pièce plonge dans tout cet univers de références diverses, tout en en tirant l’état d’esprit mélangé qui était alors à l’œuvre. Un grand merci, du fond du cœur, aux interprètes, Alexis, Emanuel, François, Michelle et Virginie, qui ont généreusement accepté d’embarquer dans ce projet, malgré les circonstances pandémiques difficiles de sa réalisation! - Jean-François Côté   Mot de l’auteur : « We need food, sex, and an image. The rest is commentary on these. » - Arthur Miller. Ce qui m’a toujours intrigué dans Octobre 70, c’est le fait que la seule victime qui y ait trouvé la mort était un représentant des Canadiens-Français. Je crois qu’on n’a pas réfléchi assez sur cet aspect des choses, avec toutes ses implications, dans ce moment politique crucial qui voyait l’avènement de la nouvelle identité québécoise. - Jofre Scanani.