Tabarnak: une messe jubilatoire

07 juillet 2017 publié par CHOQ.ca

Tabarnak: une messe jubilatoire

Rachel Hyppolite

Originaire de Saint-Alphonse-Rodriguez, le Cirque Alfonse a une solide réputation d’exploration de la tradition et de la mémoire. Après les bûcherons avec Timber! et les débuts des cirques au Québec avec Barbu, le Cirque Alfonse s’attaque à un gros morceau de notre patrimoine : les sacres et notre rapport à l’Église catholique, rapport complexe s’il en est un. Les Québécois ont jeté la religion avec la Révolution tranquille, mais en même temps la trace de l’Église est restée dans notre langage. Comment cette relation est-elle transposée dans un spectacle de cirque?

Tabarnak est construit comme un théâtre musical. Cette dimension de jeu était déjà présente dans les deux spectacles précédents du groupe, mais elle est encore mieux intégrée ici. Le travail d’acteur est plus affirmé par les mimiques des acrobates, la chimie se fait plus sentir, la trame narrative se mélange mieux à la musique du spectacle.

L’environnement sonore créé par David Simard joue un rôle capital dans Tabarnak. Dès le début, le public rentre dans cette messe en étant debout pour «l’hymne national», une chanson intitulée Jérurex entonnée par une des acrobates du cirque. La mélodie est entraînante et est un beau mélange de guitare, de batterie et d’éléments plus traditionnels associés à la musique d’église, comme le violon. En cela, Tabarnak rappelle beaucoup le courant des messes à gogo des années 1960, durant lesquels on introduisait des éléments de musique populaire aux messes pour essayer de rapprocher un public qui abandonnait de plus en plus les églises. D’ailleurs, durant le spectacle, le Pater noster (Notre Père) traditionnel chanté en latin est joué à la guitare électrique.

Les artistes s’échangent les rôles : tour à tour, plusieurs chantent, dansent, jouent de la musique. On ne peut qu’être admiratif devant ces multiples talents, même si la qualité des voix chantées écope un peu lors des acrobaties effectuées.

Les clins d’œil à la tradition messianique sont nombreux et oscillent entre l’évidence et le fantaisiste. Outre le Pater noster nommé plus haut, notons le très gracieux numéro de corde sur poulie qui rappelle le son des cloches du toit qu’on tire ou celui de la danse sur un vitrail. Celui du baptême est également très réussi et animé d’une façon délicieusement comique. L’église est lieu de sacré, oui, mais lieu de rassemblement aussi. Le décor l’évoque bien avec ses multiples babioles allant du jeu de poches au patin à roulettes, en passant par les raquettes et les statuettes.

Le spectacle montre avec tendresse notre rapport avec l’Église, sans le glorifier ni le diaboliser. Il nous est offert sans jugement en nous laissant le soin, comme public, de tirer nos conclusions sur la place de la religion dans notre psyché collective. En ces temps de durcissement du ton face aux phénomènes religieux et de la tentation du repli, Tabarnak nous rappelle que la tradition est plus nuancée qu’il n’y paraît.

Tabarnak est présenté jusqu’au 11 juillet à la TOHU, dans le cadre du festival Montréal Complètement Cirque.

20h : les 7, 8 et 11 juillet

14h : les 8 et 9 juillet

Le Cirque Alfonse fera une tournée à travers le Québec à l’automne.

Photo tirée du site web de Montréal Complètement Cirque


Retour aux nouvelles

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8