Porter le MUTEK

28 août 2017 publié par CHOQ.ca

Porter le MUTEK

Imaginary Optics - Maxime Corbeille-Perron
Ça commence toujours bien quand on te donne des lunettes 3D dans la file d’attente. D’un coup, tu sais qu’il va y avoir une dimension en plus que d’habitude !

Pour apprécier la première pièce de la soirée, Imaginary Optics de Maxime Corbeille-Perron, la vision rouge et bleue est de mise. L’artiste va d’ailleurs tirer le meilleur de la profondeur pour nous exposer des figures, des lignes et des angles obtus évoluer dans des espaces oniriques, scintillants et très vacillants. Cette connexion entre la musique franche et la géométrie des visuels nous transporte définitivement ailleurs et on suit le chemin que Maxime dessine pour nous avec un plaisir malin.
Un aperçu ici.

Trois pièces avec des titres - artificiel (Alexandre Burton + Julien Roy)

 Les prochains, c’est le duo artificiel (Alexandre Burton + Julien Roy). Une troisième entité se retrouve avec eux sur scène : une table avec des bidules et une caméra surplombant. Ils utilisent cette caméra pour filmer et diffuser sur l’immense écran derrière eux des objets qui viennent contrôler ou produire la musique : des images viennent faire moduler les sons, puis des objets deviennent contrôleurs d’une boîte à rythme. La caméra enregistre aussi des séquences où les artistes viennent manipuler ukulélé, mélodica et autres objets sonores, pour ensuite en créer des boucles, à l’infini (ou presque, j’ai arrêté de compter). On est complètement surmenés par le surplus d’informations visuelles et musicales qui nous parvient... mais après un temps d’adaptation, on arrive à trouver nos repères pour se mettre à apprécier les nombreux détails de cette riche performance.

Impakt - Herman Kolgen

Pour clore ce triptyque, ça ne rigole plus. On installe une cible représentant une forme humaine sur scène et on retrouve, juste en face, un énorme objet, moitié pistolet moitié télescope, monté sur trépied. C’est un Herman Kolgen sautillant qui arrive sur scène et qui commence Impakt en tirant une balle qui viendra violemment frapper la cible. Le pistolet utilise l’air comprimé pour lancer un projectile plus gros qu’une balle de ping-pong.

Suite à cet impact, sur l’écran, ce sera une avalanche de corps, de masques à gaz, de zones désaffectées, d’armes, d’accidents de voitures, et autres joyeusetés, dans des montages saccadés extrêmement efficaces. La seule chose qui saura être plus violente que les visuels, c’est la musique oscillant entre électro et esthétique indus : l’artiste s’autorisera même des détours vers le dub-step nous offrant des avalanches de tensions et de détentes. La violence et l’efficacité même.
Un aperçu ici.

 


Retour aux nouvelles

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8