Longue soirée au Zoofest

19 juillet 2018 publié par CHOQ.ca

Longue soirée au Zoofest

CHOQ.ca s’est rendu au Zoofest pour vous rapporter le meilleur de l’humour en marge. Laurence Godcharles et Frederic Jobin ont assisté aux spectacles présentés le 17 juillet.  Laurence Godcharles s’est jointe à la drôle de fête organisée pour souligner les 10 ans du festival.  

Le festival Zoofest, dont la notoriété s’accroît d’année en année, fête cet été son dixième anniversaire. Afin de célébrer ce nombre entier, Sam Breton a invité sur scène, mardi soir, treize de ses amis humoristes à l’occasion du Gala du 10e, qu’il a animé avec brio malgré sa durée presque interminable.

Sam Breton a obtenu son diplôme de l’École nationale de l’humour en 2013. Dans son numéro d’ouverture, il raconte avoir toujours voulu devenir humoriste. D’ailleurs, il a de l’expérience, et cela paraît.

Au cours de son numéro d’ouverture, qui était somme toute un peu long, l’animateur réchauffe le public avec assurance. Pendant une vingtaine de minutes, il retrace son passage de la région à la ville, qui s’est déroulé dix ans plus tôt, et surprend l’auditoire avec de solides punch lines.

Le sujet au coeur de son anecdote et le traitement de ce dernier sont assez traditionnels. Toutefois, l’aisance avec laquelle il improvise avec le public et sa mise en scène calculée font de lui l’un des humoristes les plus marquants de la soirée.

On taquine ceux qu’on aime

Pour présenter ses invités, Sam Breton innove. Plutôt que de les vanter, il décide de leur offrir un bien-cuit. Cette touche novatrice colle parfaitement à sa peau, lui qui a, lors des éditions précédentes, participé à des spectacles grinçants tels que le Show XXX.

Afin de ne pas froisser quiconque, l’humoriste répète à quelques reprises que les présentations sont à prendre avec un grain de sel. Il semble que les événements des derniers mois dans le milieu de l’humour ont eu un impact sur ses artisans qui s’assurent de ne pas se mettre les pieds dans les plats.

L’animateur se paie ainsi la tête de ses amis, et particulièrement celle de Katherine Levac, avec une blague bien placée sur sa perte de poids « subite ». Inutile de rappeler, ici, que Sam Breton plaisantait.

Onze humoristes sur treize

Tard mardi soir, plus de treize humoristes se sont partagé la scène de la salle Ludger-Duvernay. Le spectacle a débuté à 22h15, soit trente minutes en retard. L’heure tardive s’est fait ressentir dans la salle, mais également chez l’animateur. Vers la fin du gala, Sam Breton a d’ailleurs prié l’auditoire de demeurer présent, jurant que ses invités à venir étaient excellents.

De mon côté, j’ai dû quitter après la onzième prestation. Malgré que la majorité des humoristes étaient bons, la longueur de la représentation m’a fait perdre à la fois mon attention et mon intérêt.

La brochette d’invités comptait de nombreuses têtes d’affiche : Julien Lacroix, Mehdi Bousaidan, Katherine Levac, Jay du Temple, Yannick De Martino et Rosalie Vaillancourt, pour ne nommer que ceux-là. D’autres humoristes, moins présents au petit écran, ont connu un grand succès lors de cette soirée. C’est notamment le cas de Richardson Zéphir qui a présenté un numéro absurde, mais surtout empreint d’une grande intelligence.

Les Pic-Bois ont, quant à eux, abasourdi l’auditoire avec le personnage du magicien pervers interprété par Maxime Gervais. Entre éclats de rire et malaise, le duo absurde a sans doute proposé les dix minutes les plus mémorables.

Mis à part les quelques longueurs, le Gala du 10e a été très réussi. Les éclats de rire ont submergé la salle du début à la fin qui ne s’est pas gênée de se lever à plusieurs reprises pour féliciter ses artistes préférés.


De son côté Fréderic Jobin a marmonné quelques répliques cultes de séries populaires devant Netflix and rire et il s’est bien marré avec les divas copines.

Netflix and rire

Pour ce spectacle, animé par le très énergique Jacob Ospian-Echeverria, quatre humoristes ont eu comme mandat de présenter un numéro original d’une dizaine de minutes sur une émission de télévision. Pour l’édition du 17 juillet, Antoni Remillard et Alexandre Bisaillon devaient préparer des blagues sur The Office, tandis que Frédérick Takvorian et Michelle Desrochers se sont chargés de la très populaire série How I met your mother.

Bien que la qualité des textes était au rendez-vous, le contenu s’est avéré un peu décevant pour ceux et celles qui s’attendaient à un bien-cuit de leurs personnages préférés. On aurait aimé entendre davantage les humoristes faire ressortir les travers ou les coups de génie de leur série respective plutôt que de s’en servir, un peu trop souvent, comme porte d’entrée pour parler d’eux-mêmes.

Ce petit bémol n’enlève toutefois rien à l’aspect comique du spectacle, la bande de téléphiles offrant tout de même un bon moment de plaisir, de Netflix et de rires au public.

 

Les divas copines

Coco Belliveau et Catherine Thomas en étaient à leur quatrième et dernière représentation de ce spectacle en formule «deux fois trente minutes». Le public a pu assister à une performance bien rodée, les deux comparses y allant d’une sélection de leurs numéros préférés. Un numéro d’ouverture un peu plus long aurait même été le bienvenu afin de faire profiter davantage le public de leur belle complicité lorsqu’elles sont ensemble sur scène.

Le plaisir était au rendez-vous dans l’intimité de la balustrade du Monument national. Malgré une certaine nervosité passagère, Catherine Thomas s’est visiblement amusée, développant entre autres sur ses deux passions, les dinosaures et l’espace, et sa tristesse causée par le fait qu’une de ses passions ait engendré l’extinction de l’autre. Malgré quelques blagues n’ayant pas fait l’unanimité (deux spectatrices ont d’ailleurs quitté la salle lors du numéro traitant de sa fausse couche), la jeune humoriste a offert une prestation honnête et réussie. Souhaitons qu’elle poursuive à l’avenir dans la voie de l’humour scientifique, son domaine de prédilection.

Pour sa part, Coco Belliveau a charmé le public dès son premier numéro en remettant en question l’utilité du sifflet anti-viol qui, pour la paraphraser, «sert juste si ton agresseur est loin pis qu’il s’approche en criant “M’en viens te tâter!”». Difficile de ne pas tomber sous le charme de cette Néo-Brunswickoise, capable d’aborder les sujets les plus glissants avec une aisance apparente. Sa personnalité ricaneuse et de bonne vivante donne envie de l’écouter raconter ses histoires toute la soirée. Son plaisir contagieux s’est répandu dans le public qui a fait résonner les murs de plusieurs rires sincères. Le tout s’est agréablement terminé sur une berceuse chantée en duo par les deux copines.

Le festival Zoofest se poursuit jusqu’au 28 juillet.

 


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Entrevue avec Foreign Diplomats

25 août 2016 publié par CHOQ.ca

Depuis la parution de leur dernier album "Princess Flash", les gars ont été bien occupés depuis. Accumulant une panoplie de spectacles et de festivals, la formation a joué devant plusieurs personnes avec leurs mélodies addictives! C'est durant les...

Plus de détails
Nouvelle

À la rencontre de Fishbach

19 juin 2017 publié par CHOQ.ca

Dans le cadre de la 29ième édition des Francofolies de Montréal, nous avons rencontré la jeune sensation française Fishbach qui était de passage au Québec. Raphaëlle Thibault-Vanasse l'a rencontré pour jaser musique, jeux vidéos et...

Plus de détails
Nouvelle

Votre calendrier des choses étudiantes. Novembre

03 novembre 2016 publié par CHOQ.ca

                             Jeudi 3 Novembre    Art et Culture Autochtone, Cercle des premières nations de l'Uqam...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8