Festival en chanson de Petite-Vallée | Jour 3

06 juillet 2016 publié par Camille P. Parent

Festival en chanson de Petite-Vallée | Jour 3

Tel que promis, attachez-vous bien, il va y en avoir de l'anecdote !

Aujourd’hui, Ricardo vous propose : Entrevue avec Émile Bilodeau, shows de Maritza, La Bronze, Les Trois Accords et Dumas.

Ce matin-là, c’est ce qu’on peut appeler un matin tranquille. Le genre de matin qui fait du bien après quelques jours de festival à se démener. On devait rencontrer Émile Bilodeau pour une courte entrevue, lui qui a été chansonnneur l’an passé. On tenait à rencontrer Émile parce qu’on savait que ce n’est pas quelqu’un qui a la langue dans sa poche. Il fait le « clown » sur la scène, il est dynamique et il est clairement quelqu’un qui s’y connait en impro. Tous ces skills lui ont servi durant l’entrevue. Il était drôle et savait bien répondre, surtout quand le sympathique Camille est venu interrompre l’entrevue pour dire : « hey, je te connais, toi !... PHILÉMON » et Émile de répondre : « OUI C’EST ÇA ! ». Heureusement, la caméra a pu capter ce beau moment et vous le retrouverez dans notre vidéo d’entrevue.

Après s’est amusé à continuer d’appeler Émile « Philémon » ou « Phil » pour les intimes, on a eu droit à un double plateau de Maritza et La Bronze, précédé d’une performance de danse percussive – des danseurs qui font aussi de la percussion, dans le fond. C’est Maritza qui cassait la glace, et elle l’a cassé en bien, malgré son rhume. Sa voix était envoûtante, entre deux toussotements, et la complicité était palpable entre elle et son guitariste André Papanicolaou. Le volet complicité peut aussi être attribué à La Bronze et ses musiciens. Elle était très en forme, aussi bavarde qu’on la connait et absolument adorable.

Cette soirée-là, on a choisi de se gâter et jouer les rois avec un souper de homard. Je dis « on », mais à dire vrai, c’est plutôt tout le monde sauf l’équipe de CHOQ qui n’avait ni l’estomac ni l’argent pour en profiter.

Le ventre plein, on s’est rendu au chapiteau de Grande-Vallée pour le spectacle des Trois Accords. C’était les chansonneurs qui avaient la tâche de réchauffer la salle, question de donner au jury une autre chance d’apprendre à les connaître. Ils sont passés l’un après l’autre, le temps d’une chanson, nous ont souhaité bon spectacle et bonne soirée, QUAND TOUT À COUP, DZzouu ! Ça, c’est mon son pour dire que tout s’est éteint d’un coup et qu’il faisait tout noir.

Ben oui, panne de courant ! L’ironie de la chose, c’est que la soirée était commanditée par Hydro-Québec. Heureusement, avec les technologies d’aujourd’hui, on a tous une lampe de poche littéralement dans sa poche. 25 minutes et quelques jeux d’ombre plus tard, les lumières et le son sont revenus et les Trois Accords pouvaient commencer.

Le quatuor absurde nous a offert leurs plus gros hits qu’on s’est tous plus à chanter en chœur. Il faut quand même leur donner qu’en tournant beaucoup dans les radios, toutes leurs tounes sont plus ou moins des hits. Il s’est rapidement mis à faire chaud et la voix commençait à nous manquer. C’est pendant un émouvant Les Dauphins et les Licornes que TOUT À COUP, DZzouu ! Une autre panne de courant. Cette fois, c’était la bonne parce qu’on a appris que 10 000 personnes étaient plongées dans l’obscurité à travers la Gaspésie. Connaissant bien les paroles, on a pu aider Les Trois Accords à terminer leur ballade. Ils se sont même rendus en plein centre du chapiteau pour nous offrir une Saskatchewan version unplugged, parce que le spectacle ne pouvait pas juste finir comme ça.

Les Trois Accords n’étaient pas le dernier show de la soirée, non non. On avait tous bien hâte de voir Dumas, qui devait jouer plus tard au Théâtre de la Vieille-Forge. T’sais quand tout le monde est plongé dans le noir, un petit théâtre sur une péninsule en bord de mer ne fait pas exception. Et t’sais quand il fait orage et qu’il y a des grands vents, t’as pas nécessairement envie d’être dehors. La Vieille-Forge était donc bondée de monde qui attendait de voir si, peut-être que, éventuellement Dumas pourrait se produire ou non. Le village s’est serré les coudes et a pu dénicher deux génératrices. Une pour le bar, parce que ça doit boire ce beau monde-là, et une pour la salle. Dumas a donc pu prendre d’assaut le théâtre pour un spectacle intime et acoustique, sans micro, sans ampli. Il a choisi de jouer sur le parterre plutôt que sur la scène et on était tous rassemblé autour de lui pour chanter et danser sur sa « piste de danse acoustique olympique », illuminés de boules disco sur la génératrice et d’un follow spot maison grâce à une grosse lampe de poche.

De tout le séjour, je pense qu’on peut dire que c’était la journée la plus spéciale et la plus marquante. #coupdefoudre littéralement.


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Festival en chanson de Petite-Vallée | Jour 4

07 juillet 2016 publié par Camille P. Parent

Dernière journée au Festival en chanson de Petite-Vallée, snif ! Au menu aujourd’hui : Chloé Ste-Marie, Dans l’Shed, Hommage aux Trois Accords et Raton Lover Je pense que le trop-plein d’émotions et d’anecdotes de la veille a...

Plus de détails
Nouvelle

12 shows à ne pas manquer à OSHEAGA

28 juillet 2016 publié par Camille P. Parent

La 11e édition du Festival OSHEAGA sera lancée dès demain, et comme à son habitude, il y a beaucoup trop de choix déchirants à faire, côté spectacles. Mais, ne vous inquiétez pas! CHOQ.ca est là pour vous proposer 12 spectacles...

Plus de détails
Nouvelle

OUMF 2016 | Pour chasser les blues de la rentrée

09 août 2016 publié par Camille P. Parent

Le festival de la rentrée OUMF revient encore cette année faire vibrer le Quartier Latin avec une programmation éclatée et émergente, du 7 au 10 septembre. CHOQ.ca sera de la partie avec une soirée qui nous sera consacrée où vous pourrez voir...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8