Festif! Le dernier jour

24 juillet 2017 publié par Catherine Charron

Festif! Le dernier jour

Bête de scène

Peter Peter a pris d’assaut la scène Hydro-Québec lors de la troisième journée du Festif! de Baie-St-Paul pour présenter sa nouvelle galette, Noir Éden.  Artiste torturé dans l’âme, désinvolte sur les bords, Peter Peter et ses musiciens ont lancé le bal avec la pièce éponyme de son nouvel album, introduit par un solo de synthétiseur planant et feutré. Toupet tombant sur ses yeux, il a un petit look de rockeur qui fonctionne bien avec le personnage qu’il incarne sur la scène. Le contraste entre son aisance devant un public et celui de ses musiciens est frappant: alors que ceux-ci sont plus réservés, Peter Peter est exubérant, donne une saveur particulière au spectacle en ponctuant ses chansons de coups d’index bien placés. Ici on ne fait pas ciller les cymbales (au grand plaisir de mes tympans). Peter Peter joue plus dans un registre qui oscille entre l'indie rock et un son parfois plus pop, ce qui créer parfois de petites inégalités dans la qualité des pièces à mon humble avis. Avec Une version améliorée de la tristesse, Peter Peter a finalement réussi à faire danser un parterre qui préférait écouter respectueusement, accompagné par le pétardement de motocyclettes. Ils ont conclu leur spectacle avec Beauté Baroque, tiré de son deuxième album à la demande du public.

 

Mouton Noir revampé

Situons-nous dans l’espace-temps Baie-st-paulois: Le mouton noir, c’est un restaurant de tartare sur le bord de la rivière du Gouffre. Un endroit chic quoi. La formation originaire de Tadoussac Les Chiens de Ruelles a tellement attiré foule que le coquet restaurant était méconnaissable l’heure du spectacle venue: charmant et bien rangé en fin d’après-midi, il avait des airs d’open-house vers minuit. Les oiseaux de nuit qui suivent Les Chiens de Ruelles se sont rassemblés dans ce lieu gastronomique pour augmenter le mercure à coup de vigoureux hochements de tête et de pas de danse effrénés. Cette masse d’air chaude et humide était difficile à percer, la salle étant pleine à craquer. Un changement drastique de température avec l’extérieur où l’air ambiant frôlait les 10 degrés en plein mois de juillet. Comme quoi la magie des Chiens de Ruelles a opéré: les spectateurs et le groupe étaient en symbiose sur un son folk-rock-trad-queb pour oublier le train-train quotidien.

 

Une gang de minces bien dégourdis 

Triptyque de rap québécois, l’un des derniers spectacles de la programmation du Festif! s’est ouvert avec une promesse d’absence de structure pendant les performances de KNLO, Rednext Level et Alaclair Ensemble. L’habituée que je suis aux spectacles du collectif n’a pas été déstabilisée: c’était une formule tout indiquée pour cette célébration bas-canadienne. KNLO et ses lunettes fumées ont ouvert le bal accompagné de Caro Dupont en entament la ritournelle L’Arbre. Le duo sait comment réchauffer une tente frigorifiée par l’air ambiant. Avec Justçayinque, le rappeur originaire de Québec a démontré son pouvoir envoûtant en faisant réagir la salle du bout de ses doigts, faisant de la chanson à répondre la transition idéale entre deux morceaux. Entre la valse et le match de tennis, les deux artistes s’échangeaient les vers. Au grand plaisir des amateurs des compétitions End of the Weak, KNLO s’est trempé dans le freestyle pour chanter Baie-St-Paul. Grosse surprise que ça a été pour le rappeur quand Eman a débarqué en trombe sur la scène pour entamer avec lui la pièce Merci.

 

À la vitesse grand V, Rednext a fait crier ses pneus en jouant des pièces tirées de leurs deux derniers disques, Argent Légal et Rapides et Dangereux. Pauvre Maybe Watson, pour qui la tournée semble avoir été difficile sur les cordes vocales. Malgré quelques soucis de gorge sèche rapidement hydratée, les trois trippeux de vitesse ont livré la marchandise. Dès les premières chansons, la foule déjà bien réchauffée devait soulever des corps mous dans un surf pas très sécuritaire. Je plains les courageux qui ont perdu pied lors des mush pits complètement disjonctés lors de 40k. Les manitous des disques de platines nous ont même offert un Tatouer remixée avec la pièce Sandstorm, ce qui a décuplé le niveau d’énergie déjà important des spectateurs.

 

Vlooper a repris les rênes dans une transition toute en subtilité des mains de DJ Tiestostérone pour lancer la pièce étendard d’Alaclair Ensemble, Mon cou. S’en est suivie une suite improbable de pièces tirées des différentes racines qui ont poussé dans le terreau fertile qu’est Alaclair. On a voyagé à Kahnawake, on a vu des pandas et on n’a surtout pas parlé de politique. Soucieux de notre santé, les membres du collectif nous ont fait faire des cours d’aérobie avant de se vider le coeur en chantant Alaclair High tous en coeur. Claude Bégin s’est fait aller le muscle vocal sur Qui a le droit et Mon ange, avant de nous rappeler que lui aussi était capable d’enligner des vers de rap. Comme à son habitude, Robert Nelson a introduit Ça que c’tait avec son ode à son bas-canada chéri. Alimentés par l’énergie inépuisable de la foule, les rappeurs ont entamé une gigue disjonctée sur cette pièce qui sait comment faire lever le party. Toute bonne chose ayant une fin, les gars ont tiré leur révérence avec DWYWWYL, mettant ainsi fin à mon Festif!.

Photo: KNLO pris par Louis-Philippe Clavet


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Programmation couleur jus d’orange au Champagne

08 août 2017 publié par Catherine Charron

Spectacle pré festival, match de quidditch version moldu, parcours ludique à travers des bars de Saint-Denis: le festival OUMF ou l’apogée des partys de la rentrée n’a pas lésiné pour se réinventer lors de cette 7e édition....

Plus de détails
Nouvelle

Le Cabaret Festif dévoile sa programmation

09 janvier 2018 publié par Catherine Charron

Baie-Saint-Paul accueillera pour la 8e fois le Cabaret Festif de la Relève du 27 janvier au 31 mars 2018. Douze des 120 candidatures d’un peu partout au Canada ont été retenues pour égayer le nerf auditif des amateurs de sons émergents. Voici un...

Plus de détails
Nouvelle

Itinéraire sensé pour Nuit Blanche disjonctée

03 mars 2017 publié par Catherine Charron

Petite proposition sympathique pour une Nuit Blanche composée d’une palette hallucinante d’activités colorées qui vont te combler, oh toi jeune consommateur de podcasts signés Choq.ca. Découvre ici un circuit pensé pour ton baby body, question...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8