Akousma: la roue tourne

27 octobre 2017 publié par Kevin Gironnay

Akousma: la roue tourne

Nouveau lieu et nouvelles esthétiques pour la troisième soirée du festival Akousma : on ne se lasse pas des découvertes de la programmation ! Au Vivier, le côté performatif était à l’honneur avec des instruments à la fois acoustiques et électroniques !

Dans une entrevue publique préconcert, Louis Dufort souligne que l’évolution dans les musiques expérimentales n’est pas tant linéaire, mais plutôt cyclique. Par exemple, la technologie utilisée par une grande majorité des artistes lors de la soirée est une technologie développée dans les 1960 et qui, depuis plusieurs années, revient à la mode chez les artistes : les synthétiseurs modulaires. Ces derniers sont de gros blocs qui rassemblent plusieurs modules producteurs ou modificateurs de sons. Chaque artiste choisit la combinaison de ses modules et la façon de les brancher entre eux.

GMACKRR (Émilie Mouchous)

L’artiste française ouvre donc la soirée avec une performance sur son synthétiseur modulaire, qu’elle construit elle-même ! Le chemin qu’elle nous propose de parcourir avec elle est constitué de petits sons qui arrivent à nous d’une manière parfois un peu maladroite, et qui repartent par moment abruptement, mais tout en nous laissant un goût charmant de l’hésitation et du trébuchement. Derrière ces sons, des trames tenues font le lien et nous monte un décor dans lequel on se plaît à voir se développer ces sons électroniques tantôt brusques et tantôt emplis de finesse.

Fousek / Hansen / Tellier-Craig

Les prochains à occuper la scène du Vivier sont un trio qui est à la fois analogique et numérique : deux d’entre eux font face à des amas de fils tandis qu’un troisième est simplement devant son ordinateur. Assis les uns à côté des autres, ils arboraient des allures de chercheurs devant leurs machines. Le résultat de cette exploration a été une avalanche de textures complexes qui s’entrecroisaient pour le plus grand plaisir de notre imagination qui pouvait alors vagabonder au gré de notre écoute !

Felix-Antoine Morin

L’artiste québécois a relevé le défi de remplacer à pied lever YlangYlang, le jour-même. La raison de cette annulation : l’artiste, de son vrai nom Catherine Debard, s’est fait voler tout son matériel la nuit précédent le concert. Pour un artiste, un évènement pareil est une tragédie et une campagne de financement a été lancée et si vous voulez aider, voilà le lien : https://www.gofundme.com/fundraising-for-stolen-gear

Félix-Antoine Morin s’est donc présenté avec son ordinateur et une sorte d’accordéon qu’il doit activer en faisant des va-et-vient avec une main tandis que l’autre main joue sur un clavier. Cette combinaison permettait alors à l’artiste de jouer des envolées plus ou moins mélodiques sur son instrument acoustique alors qu’un fond électronique aux accents industriels prenait parfois le dessus lorsque l’artiste passait aux commandes de ses équipements électroniques. Une forme gérée avec une belle maîtrise nous donnait envie de continuer le voyage avec lui.

Jane/KIN

Le duo composé de l’artiste sonore Ana Dall’Ara Majek et de la saxophoniste Ida Toninato finissait en beauté la soirée en nous proposant une performance à la fois déjantée et délicate. Au menu : saxophone baryton et voix d’un côté, récipients modulateurs de sons et dissection de céleri sonore de l’autre. La présence scénique du duo se nourrit de cette différence : lorsque l’une installe des couches de voix fine, l’autre fait courir un micro dans du céleri et, à la manière d’un microscope auditif, rend compte de son anatomie végétale.

Si l’on peut parfois être décontenancé, l’avancement de la performance nous laisse une impression d’une certaine fragilité passée à la loupe sonore.

Après ce concert, le festival Akousma retrouve sa maison principale : l’Usine C où un orchestre de haut-parleurs attend d’entourer un public toujours plus nombreux et curieux.

Photo par André Parmentier


Retour aux nouvelles

VOUS AIMEREZ AUSSI

Nouvelle

Éponger des sons avec Martin Marier

20 octobre 2017 publié par Kevin Gironnay

Le festival Akousma commence dès ce soir au centre d’exposition Eastern Bloc pour un premier concert où l’on retrouvera une performance d’Adam Basanta, artiste sonore montréalais, ainsi qu’une pièce écrite pour un..... quintette...

Plus de détails
Nouvelle

Akousma @ Eastern Bloc : de la sensualité, de la délicatesse et de la mollesse massive

23 octobre 2017 publié par Kevin Gironnay

Louis Dufort avait prévenu : le maître-mot du festival Akousma qui a débuté à Eastern Bloc ce vendredi, c’est « sensualité » ! Retour sur ce concert où les feedbacks se sont fait filtrés par des pots masson et où des...

Plus de détails
Nouvelle

Ça ondule à Akousma

27 octobre 2017 publié par Kevin Gironnay

Tu pensais que faire de la musique électronique, c’était frais et moderne ? En fait, tes arrière-grands-parents pouvaient déjà en faire ! Pour la deuxième soirée de son festival, et pour fêter les 75 printemps du Conservatoire de Musique...

Plus de détails

CHOQ.CA

CHOQ.ca est la plateforme média numérique de la communauté universitaire de l’UQAM. Elle favorise les projets, les partenariats et l’apprentissage au sein de sa communauté et est toujours à l’affût des nouvelles tendances radiophoniques et médiatiques.

La radio

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Téléphone

514-987-3000 poste 2629

En studio

514-987-3000 poste 1610

Courriel

info@choq.ca

Horaire Administratif

Été: lundi au jeudi de 9h à 18h

Automne-Hiver: lundi au vendredi de 9h à 18h

Emplacement du studio

Local A-M930

400 rue Sainte-Catherine Est

Pavillon Hubert-Aquin (niveau métro)

Montréal (Québec) H2L 2C5

Adresse postale

CHOQ, la radio Web de l'UQAM

Case postale 8888 succ. Centre-Ville

Montréal (Québec) H3C 3P8